/regional/montreal/montreal

Le MTQ à la chasse aux graffitis

Ça n’aura pas pris de temps pour que le nouvel échangeur Turcot soit tapissé de graffitis. TVA Nouvelles a pu accompagner jeudi matin des équipes du ministère des Transports du Québec responsable du nettoyage.

Première étape, un solvant est appliqué sur le mur où se trouve le graffiti. On laissera le produit agir une trentaine de minutes. Par la suite, on se sert de jets d’eau haute pression pour les retirer. 

TVA NOUVELLES

Après cette opération de nettoyage, on applique un scellant anti-graffiti sur le mur. L’enduit fait en sorte que la peinture utilisée par le tagueur va coller moins facilement et facilitera le nettoyage.

TVA NOUVELLES

Les graffitis réapparaissent malheureusement très rapidement, les tagueurs récidiveront quelques jours ou quelques semaines après le nettoyage.

Selon le porte-parole du MTQ, Louis-André Bertrand, les superficies nettoyées annuellement ont beaucoup augmenté entre 2018 (10 200 mètres carrés) et 2021 (22 000 mètres carrés).

TVA NOUVELLES

Peu de sanctions

Il reste difficile de mettre la main au collet des tagueurs qui agissent souvent la nuit.

Des employés du MTQ patrouillent dans le secteur et s’ils repèrent des tagueurs, ils alertent la police. Selon la réglementation municipale qui «interdit de peindre, dessiner des graffitis, des tags ou des marques sur la chaussée, le trottoir, un bâtiment situé sur le domaine public ou du mobilier urbain», les amendes peuvent aller de 100 à 300 dollars.

Des accusations de méfait peuvent aussi être déposées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.