/news/politics

Les ingénieurs du gouvernement suspendent leur grève

Quebec

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Après un mois de grève, les ingénieurs du gouvernement ont décidé de revenir au travail pour au moins une semaine, dans l’espoir de faire progresser les négociations qui se poursuivent avec les représentants de l'État, a appris Le Journal. 

Joint par notre Bureau parlementaire, le président de l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ), Marc-André Martin, a confirmé que ses 1 800 membres ont décidé de suspendre leur grève générale illimitée entamée le 22 avril dernier. 

« Elle est suspendue jusqu’au 1er juin. On veut donner une chance à la négociation », a expliqué M. Martin. 

Il y a une dizaine de jours, la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, avait reproché au syndicat des ingénieurs d’avoir, à toutes fins pratiques, quitté la table de négociation, alors que le gouvernement venait de leur présenter une offre substantielle. Mme LeBel a notamment prévenu que des chantiers routiers pourraient être retardés si le conflit perdure. 

Depuis, le jeu des offres et des contre-offres a repris, sans toutefois permettre aux parties de s’entendre. 

La suspension de la grève pendant une semaine signifie-t-elle qu’un règlement est à portée de main? « On est très, très loin d’une entente », a indiqué M. Martin, qui ne serait pas surpris que ses membres retournent en grève le 1er juin. 

« Nous prenons acte de la suspension de la grève. Nous poursuivons les discussions aux tables et réitérons que nous voulons en arriver à une entente rapidement », a commenté l’attachée de presse de Mme LeBel, Florence Plourde. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.