/news/culture

Paul Piché: la fin de «40 printemps»

MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Paul Piché a bouclé ses «40 printemps» à la place Bell, jeudi soir, où il a présenté dans une ambiance plus que festive son ultime spectacle.

Entouré d’Émile Bilodeau, Marc Hervieux, Laurence Jalbert et plusieurs autres artistes qui ont aussi participé à l’album du même nom paru en 2019, le chanteur a finalement conclu sa tournée «40 printemps», après l’avoir reporté à trois reprises au cours des deux dernières années en raison de la pandémie.

MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Il a pour l’occasion revisitée, avec ses invités, ses grands succès folks et entrainants qui ont bercé ses 40 années - et des poussières - de carrière, dont «Un château de sable» avec 2Frères, «La gigue à Mitchouano» avec Vincent Vallières, «Voilà c’que nous voulons» avec Marie-Élaine Thibert et «Car je t’aime» avec Daniel Boucher.

MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Il a bien entendu joué ses classiques, ancrés dans le patrimoine culturel de la Belle Province, «Y’a pas grand-chose dans l’ciel», «L’escalier» et «Heureux d’un printemps», pour laquelle 2Frères et Vincent Vallières ont accorder leur guitare une seconde fois au cours du spectacle.

MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Il n’aura d’ailleurs pas fallu attendre bien longtemps avant que le «party pogne» dans la Place Bell. Dès la troisième chanson, le public s’était complètement délaissé de sa gêne pour danser et chanter à tue-tête sur les paroles à la fois franches et engagées du chanteur qui était jadis archéologue.

La fête avait aussi des airs de Fête nationale, jeudi, avec les lumières scéniques bleues et les arbres plantés dans le décor, mais aussi avec tous ces artistes qui se sont succédé, puis réunit pour «Mon Joe» à la fin du concert, et les discours conscientisés du chanteur sur les ressources et le territoire qu’il tenait entre les chansons.

De manière générale, le spectacle a été plutôt statique, quoique bien mené. Les artistes invités se sont présentés sur scène à tour de rôle, ont joué leur morceau avec Paul – qui était dans une forme remarquable, avouons-le -, et sont retournés en coulisses ensuite. L’hôte de la fête a quitté la scène centrale à certains moments, notamment pour rejoindre son ami Marc Hervieux, sur une scène secondaire au milieu du parterre, pour l’interprétation de «Les ruisseaux».

Stéphanie St-Jean («Moi j’raconte des histoires») et Léo Piché ont aussi pris part à la fête. Le père et le fils ont par ailleurs interprété en duo «Arrêtez», une chanson qu’ils ont écrite ensemble. Damien Robitaille qui devait être présent jeudi soir a finalement dû rester à la maison en raison de la COVID-19, toujours présente.

Au départ, le spectacle «40 printemps» devait se tenir seulement au Centre Bell et au Centre Vidéotron. La série de spectacles aura finalement vu les arbres bourgeonner à cinq reprises et aura attiré 75 000 fidèles. En chemin, le concept a mené au disque «40 printemps», qui célèbre aussi l’œuvre de Paul Piché des quatre dernières décennies.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.