/news/currentevents

Un ado perd la vie dans un accident de scooter

Un adolescent a perdu la vie après avoir été éjecté de son scooter lors d’une collision avec une camionnette à Drummondville. 

L’accident est survenu peu après 21h, à l’Intersection de la rue Robert-Bernard et le boulevard René-Lévesque.

ÉRIC BEAUPRÉ / VINGT55

«Selon les premières informations, la collision est survenue à un feu de circulation», Catherine Bernard, porte-parole de la SQ.

La victime, Jasmin Béliveau, circulait sur la rue Robert-Bernard lorsqu'elle a été heurtée par la camionnette qui, elle, circulait sur le boulevard René-Lévesque en direction de l’autoroute.

Transporté d'urgence en centre hospitalier dans un état jugé critique, l’adolescent a finalement succombé à ses blessures, a indiqué Marythé Bolduc de la Sûreté du Québec (SQ).

Selon les premiers éléments d’information, l’un des deux conducteurs aurait passé sur le feu rouge alors en vigueur, selon la SQ.

Écoutez Félix Séguin à l’émission de Richard Martineau tous les jours en balado ou en direct à 8h45 via l’app QUB et le site qub.ca :

«On récolte les versions des témoins et pour l’instant, on n’est pas capable de savoir qui est passé sur le feu rouge», explique Mme Bernard.

Un policier en enquête collision doit se rendre sur les lieux afin d’éclaircir les circonstances qui entourent l’événement.

«C’était un gars joyeux dans la vie» 

Ils sont plusieurs à s’être recueilli jeudi matin en honneur de Jasmin. Des fleurs ont aussi été déposées près du lieu de l’accident.

«C’était un petit gars souriant. On ne s’attendait vraiment pas à ça. C’est difficile ce matin, on se rend compte que la vie va vite», a confié très émue la mère d’un des meilleurs amis de Jasmin.

 Écoutez Vincent Dessureault au micro de Mario Dumont sur QUB radio : 

«Ça faisait partie de son quotidien, d’aller en scooter. C’était un gars bien prudent», a raconté un jeune rencontré par TVA Nouvelles.

«Il était tout le temps là pour tout le monde. Si tu avais besoin de quelque chose, il te le prêtait sans stress. Il était tout le temps là pour faire sourire tout le monde aussi. C’était un gars qui était joyeux dans la vie», a ajouté un autre.

Du soutien psychologique est apporté aux jeunes qui le désirent dans les écoles secondaires de Drummondville.

- avec TVA Nouvelles

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.