/news/currentevents

Un cyberprédateur reconnu coupable

Une enquête de nos collègues de l’émission JE réalisé en 2017 s’est soldé par l’arrestation d’un cyberprédateur qui risque maintenant la prison.

Rémi Richard, 56 ans, était de retour en cour jeudi, quelques semaines après avoir été trouvé coupable de leurre informatique visant une personne de moins de 16 ans et de lui avoir transmis du matériel sexuellement explicite. L’avocat de la Couronne, Me Charles Doucet, a déjà fait savoir qu’il réclamerait 20 mois de détention.

Si la police a mis le grappin sur le quinquagénaire, c’est grâce à nos collègues de l’émission JE qui, en novembre 2017, diffusaient un reportage sur les cyberprédateurs intitulé «Les jeunes sont-ils en danger avec Périscope», une application permettant à l'utilisateur de retransmettre en direct ce qu'il est en train de filmer.

Aux fins du reportage, l’équipe de JE avait créé un personnage fictif d’une fille mineure âgée de 14 ans. Lors de la discussion, on entend la voix de Rémi Richard tenir une conversation à caractère sexuel. Il est couché sur son lit et se masturbe.

Il dit : «Et puis, aimes-tu ça ce que tu vois? (...) Que tu aies 10 ans, 11 ans, 12 ans, 13 ans si tu veux te montrer, tu as bien beau». Il ajoute : «Est-ce que ça te tente de voir ça en vrai cette affaire-là?»

À la suite de cette conversation, la journaliste Marie-Pierre Cloutier lui avait donné rendez-vous à Montréal. La journaliste lui avait alors dit : «Vous êtes mal tombé parce que je ne suis pas la jeune fille que vous pensiez». Richard avait alors démarré sa camionnette et quitté le stationnement. Une heure après cette rencontre, le compte et les vidéos sur Périscope avaient disparu.

Les policiers avaient finalement perquisitionné la demeure de l’homme qui n’a aucun antécédent judiciaire. Sa présence en cour jeudi après-midi était obligatoire étant donné son manque de rigueur dans ses rendez-vous avec son agent de probation et son sexologue. Il reviendra devant le tribunal le 30 juin prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.