/news/currentevents

Un réseau de braconnage démantelé en Gaspésie

Un réseau de braconnage de la Gaspésie qui vendait illégalement du poisson et du gros gibier à Montréal et en Ontario a récemment été démantelé par les agents de la faune. 

Plus d’une soixantaine d’agents de la faune ont participé à cette opération d’envergure, qui visait près de 90 suspects.

«C'est à la suite d'une longue et minutieuse enquête que les agentes et agents de protection de la faune des bureaux de New Richmond et de Saint-Jean-sur-Richelieu ont pu réunir suffisamment de preuves pour déclencher l'opération de démantèlement», a indiqué le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans un communiqué.

Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Sylvain Marois, commandant du district sud-est de la protection de la faune du Québec sur QUB radio:

   

Les contrevenants sont notamment soupçonnés d’avoir vendu et acheté du gros gibier (orignal, vésicule biliaire d’ours noir et cerfs de Virginie) et d’avoir excédé les limites de prise et de possession.

Les vésicules biliaires d’ours noir sont très prisées par les Asiatiques – dont certains sont prêts à débourser plusieurs milliers de dollars pour s’en procurer une – car ils croient qu’elles ont des vertus aphrodisiaques, ce qui est complètement faux.

«Depuis le début de cette enquête, on estime à plus de 1000 le nombre de bars rayés transigés illégalement», ont fait savoir les autorités.

S'ils sont reconnus coupables, les individus impliqués dans cette affaire sont passibles d'amendes pouvant atteindre plus d’un quart de millions de dollars.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.