/news/society

Variole du singe: deux premiers cas confirmés au Québec

Bloc microscope science laboratoire santé recherche

Photo d'archives

Deux premiers cas de personnes infectées par la variole du singe au Québec ont été confirmés jeudi, indique le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

«Une vingtaine d'autres cas de lésions ulcéreuses génitales sont actuellement sous investigation», précise le communiqué officiel.

Des enquêtes sont actuellement en cours, afin de déterminer les liens entre les cas déclarés et d'éventuels contacts infectés.

Les spécialistes de la santé ont ainsi été prévenus de l'apparition du virus, et devront rapporter les cas possibles à la direction de la santé publique régionale.

Peu de risque 

Le MISS s'est néanmoins montré rassurant, et a ajouté «Bien que la vigilance soit de mise, la variole simienne se contracte par des contacts prolongés et rapprochés avec une personne infectieuse. Sa contagiosité est donc considérée limitée par rapport à d'autres virus (grippe, COVID-19, etc.)».

Symptômes     

Pour rappel, voici la liste des symptômes de la variole du singe.

Si vous avez eu des contacts rapprochés avec une personne les présentant (contact sexuel ou vivant sous le même toit) , vous devriez surveiller l'apparition éventuelle de symptômes et éviter les relations sexuelles «jusqu'à 21 jours après le dernier contact».

Plus de détails à venir...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.