/news/world/guerre-en-ukraine

Le Canada interdit le commerce des produits de luxe avec la Russie, sanctionne 14 autres personnes

Le Canada a annoncé vendredi l’interdiction du commerce des produits de luxe avec la Russie et a ajouté 14 autres personnes, dont des oligarques, à sa liste de sanctions imposées en lien avec l’invasion russe en Ukraine. 

• À lire aussi: EN DIRECT | 86e journée de guerre en Ukraine

• À lire aussi: Une femme dénonce les viols russes en Ukraine sur le tapis rouge de Cannes

• À lire aussi: Ukraine: sept blessés dans une frappe sur un centre culturel fraîchement reconstruit

Cette interdiction s’inscrit dans le cadre de mesures similaires prises par ses alliés comme les États-Unis et l’Union européenne, et «contribuera à atténuer la possibilité pour les oligarques russes de contourner les restrictions sur d’autres marchés de produits de luxe», a indiqué le gouvernement canadien dans un communiqué.

L’interdiction vise à la fois l’exportation des produits de luxe vers la Russie ainsi que l’importation en provenance de ce pays. 

Elle comprend, pour l’exportation, des produits tels que des alcools, le tabac, certains produits textiles et vêtements de sport, les bijoux, les vêtements et accessoires de luxe et les objets d’art. 

Les «biens qui pourraient être utilisés dans la production et la fabrication d’armes par la Russie» sont aussi interdits par Ottawa.

Pour l’importation, le Canada bannit à compter de vendredi les fruits de mer, le poisson et les diamants non industriels. 

Selon le gouvernement, ces produits représentaient en 2021 une valeur commerciale de 76 millions de dollars canadiens (56 millions d’euros). 

Le Canada sanctionne en outre 14 nouvelles personnes, dont des oligarques russes, des membres de leur famille et des proches du régime de Vladimir Poutine.

Depuis l’invasion russe en Ukraine, le Canada a imposé des sanctions à plus de 1 000 personnes et entités de la Russie, de l’Ukraine et du Bélarus.

Vendredi, la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly s’est dit préoccupée par le début d’une nouvelle «étape de la guerre» qui met en péril la sécurité alimentaire dans le monde.

«Grenier qui fournit le Moyen-Orient», l’Ukraine est l’un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux de céréales, qui sont présentement bloquées dans les ports morts de la mer Noire en raison de l’invasion russe sur le territoire ukrainien.

«Chaque tonne de grains qu’on est capable de faire sortir d’Ukraine va sauver une vie», a déclaré à l’AFP la cheffe de la diplomatie canadienne, qui a indiqué que le Canada est en discussion avec le pays ainsi qu’avec la Roumanie pour aider les exportations à sortir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.