/finance/homepage

L'inflation peut-elle modifier les contrats funéraires?

Même si nous sommes dans une période où tout augmente, les contrats des arrangements préalables ne peuvent pas subir de hausse.

Cependant, il y a une exception dans laquelle un client pourrait devoir payer davantage c’est si les taxes changent au Canada ou au Québec entre la signature du contrat et la date du décès de votre proche.

«Il y a une place où nous pouvons ajuster et c’est justement au niveau des taxes parce qu’il faut savoir que depuis 2013 les taxes ont été uniformisées (...) Mais cela peut arriver des deux côtés par exemple en 2007, on était à 6% à la TPS et là nous sommes à 5% et les gens pourraient avoir un léger remboursement», mentionne François Fouquet, directeur général de la Coopérative funéraire de l'Estrie.

Dans certains contrats, des clauses peuvent faire en sorte de changer le prix de billet d’avion ou de matériaux de construction, mais pour des arrangements funéraires, il y a des lois qui empêchent une modification.

«La COVID a le dos large, mais pas assez large pour ça. Ça fait partie des obligations du salon funérailles dans le cadre de la loi sur les arrangements préalables», dit-il.

D’ailleurs, une coopérative ne pourrait pas vendre un forfait plus cher pour tenter de prévoir l’inflation.

«On a l’obligation de ne pas gonfler nos prix au moment de la vente (...) et c’est le fait de placer l’argent en fiducie. Le risque de l’entreprise c’est que cela rapporte assez pour honorer le contrat», explique le directeur général.

Voyez l’extrait dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.