/regional/estduquebec/cotenord

Minéraux critiques: un enjeu de plus en plus important, selon Trudeau

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a avancé son souhait de voir plus de projets de minéraux critiques développés au Canada, en marge d’une visite vendredi à l’aluminerie Alouette de Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Le Canada et ses alliés s’organisent devant l’incertitude entourant les exportations de minéraux critiques en provenance de certains pays comme la Chine, qui menacent de plus en plus les chaînes d’approvisionnement.

Pour le premier ministre, Alouette est un bel exemple d’infrastructure stratégique qui contribue à assurer l’avenir du pays.

«Par rapport aux minéraux critiques, c’est un enjeu qu’on est en train de parler de plus en plus, pas juste à cause de la dominance de la Chine dans certains minéraux, mais aussi les défis avec la Russie qui n’est plus considérée comme un partenaire fiable pour bien des minéraux et chaînes d’approvisionnement», a-t-il assuré.

«Nous avons beaucoup, beaucoup d’intérêt de nos alliés pour développer encore plus de projets de minéraux critiques ici au Canada», a ajouté le premier ministre.

Les mines et les alumineries sont d’ailleurs des infrastructures stratégiques qui peuvent devenir des cibles de cyberattaques, comme cela a été le cas pour l’aluminerie Alouette en mars dernier.

Justin Trudeau s’est dit sensible à cette question et a affirmé qu’une législation sera adoptée à ce sujet et que le Canada veut être à l’avant-garde pour protéger les entreprises.

Ces propos sont rassurants pour le président de l’aluminerie Alouette, Claude Gosselin dont l’organisation a tiré des leçons de la cyberattaque.

«On a un gros plan d’action qui va durer au moins 12 mois pour améliorer la sécurité, revoir certains systèmes. Même si on avait passé des tests et des audités par des firmes expertes et qu’on était bien positionné, il reste qu’aujourd’hui, on va toujours être menacé, il faut toujours être à l’affut. On a des choses à changer, on a récupéré à peu près 99 % de nos systèmes, il n’y a pas eu d’impact», a indiqué M. Gosselin.

Lors de sa deuxième visite en trois ans à Sept-Îles, Justin Trudeau a rencontré en après-midi des étudiants du cégep et des chefs innus.

Le premier ministre a souligné l’importance de la réconciliation avec les peuples autochtones, notamment pour le développer de projets miniers.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.