/news/currentevents

Semaine des paramédics : un métier qui a beaucoup changé

À l’occasion de la Semaine des paramédics qui se tiendra du 22 au 28 mai, une équipe de TVA Nouvelles a passé quelques heures sur la route en compagnie d’un superviseur ambulancier de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ) à Saguenay.

Ils sont quelque 5000 à travers le Québec. Chaque jour, ils font face à l’inconnu. Chaque jour, ils mettent tout en œuvre pour donner rapidement des soins et sauver des vies. Chaque jour, ils sont témoins de la détresse humaine.

Après avoir assisté à l’accueil des paramédics et au briefing du matin, il était temps de prendre la route en compagnie d’un superviseur ambulancier de la CTAQ à Saguenay.

Prêts à intervenir à tout moment, les paramédics sont dans des ambulances à des endroits stratégiques un peu partout sur le territoire de Saguenay.

Malaise, accident de la route, transfert hospitalier... on entend les appels entrer à la répartition.

Avec le nombre d’interventions qui ne cesse d’augmenter, les paramédics ont des quarts de travail bien occupés. À la CTAQ, ils ont répondu à près de 16 000 appels en 2021, une augmentation de 16% par rapport à 2019.

«Cette semaine, je souhaite souligner le dévouement de nos paramédics, nos répartiteur(trice)s médicaux d'urgence, ainsi que du personnel de soutien qui font un travail essentiel pour la population, a déclaré François Charpentier le président et directeur général de la Corporation d'urgences-santé, la plus grande organisation ambulancière du Québec. Œuvrer dans le secteur préhospitalier, c'est un don de soi. Profitons de cette semaine pour reconnaître leur important apport pour la société».

«À pareille date l'an dernier, nous venions de vivre une année difficile en étant au front contre la pandémie. Nous ne pensions pas que la suivante serait aussi exigeante, a affirmé Émilie Daoust, paramédic à la Corporation d'urgences-santé. Malgré toutes ces épreuves, je suis fière de ce que nous avons accompli collectivement. Nous continuerons d'aider la population avec bienveillance, c'est notre priorité numéro un.»

Le vieillissement de la population, l’augmentation de la détresse psychologique et des problèmes de santé mentale ont fortement modifié le métier de paramédic ces dernières années.

La relation d’aide fait maintenant partie intégrante du quotidien des paramédics.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.