/news/world/guerre-en-ukraine

Un prêt supplémentaire de 250 millions $ pour l’Ukraine

Le Canada continue de mettre la main au portefeuille pour venir en aide à l’Ukraine en accordant un nouveau prêt de 250 millions $ au pays de l’Est en guerre contre la Russie depuis près de trois mois.

• À lire aussi: Ukraine: l'aciérie Azovstal est tombée, «feu intense» sur le Donbass

• À lire aussi: EN DIRECT | 86e journée de guerre en Ukraine

• À lire aussi: Russie: les opposants Kasparov et Khodorkovski désignés «agents de l'étranger»

Ce soutien financier supplémentaire porte l’aide totale du Canada à un montant de 1,8 milliard $ depuis le début de l’année 2022 pour l’aide militaire, les interventions humanitaires et les mesures pour favoriser l’immigration des réfugiés ukrainiens.

La vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, en a fait l’annonce lors de la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G7 qui se terminait vendredi en Allemagne.

«Nous continuerons de faire le nécessaire pour tenir Poutine et ses hommes de main responsables de leur guerre illégale et nous assurer que l’Ukraine a les ressources dont elle a besoin pour gagner cette guerre», a assuré Mme Freeland par communiqué.

Rappelons qu’Ottawa s’était engagé dans son budget de 2022 à fournir un prêt à l’Ukraine pouvant aller jusqu’à 1 milliard $.

Le Canada monte ses sanctions d’un cran 

En plus des sommes distribuées, le Canada continue de montrer son opposition au pays de Vladimir Poutine en interdisant désormais le commerce des produits de luxe avec la Russie, notamment les alcools, le tabac ou encore des accessoires de luxe.

Les fruits de mer, le poisson et les diamants non industriels ne pourront également plus franchir la frontière canadienne en provenance de la Russie.

Tout bien qui pourrait être utilisé dans la production d’armes par la Russie est aussi interdit par le gouvernement Trudeau.

Ottawa a par ailleurs ajouté 14 nouvelles personnes sanctionnées aux 1000 Russes et Bélarusses qui l’étaient déjà pour leur implication dans le conflit, principalement des oligarques proches de M. Poutine.

Avec l’AFP

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.