/news/society

Comment Hydro-Québec va-t-elle gérer plus de 1500 pannes ?

Les violents vents et orages qui ont touché la province ont plongé pour une durée indéterminée plus de 500 000 foyers dans le noir samedi soir.

• À lire aussi: EN IMAGES | Le clocher d’une église arraché par le vent

• À lire aussi: EN IMAGES | Des centaines de milliers de Québécois privés d’électricité

• À lire aussi: Une femme de 51 ans décède après être tombée dans la rivière des Outaouais

Via Twitter, la compagnie a expliqué comment elle procédait pour rétablir le courant et pallier à plus de 1500 pannes. Explications.

«L’événement météo qui a touché plusieurs régions du Québec a été d’une rare violence. Nos équipes sont au travail pour rétablir le service», a annoncé sur le réseau social Hydro-Québec samedi soir.

«Il faut savoir que, initialement, lorsqu’une panne se déclare, nous ne connaissons pas la cause exacte. Ça peut être une branche, un arbre, un bris d’équipement, un poteau brisé, etc. Mais la seule manière de le savoir est sur le terrain.»

Dû aux grandes distances à parcourir, la compagnie explique que cela peut prendre du temps de se rendre sur le lieu de la panne.

«Au fur et à mesure que nos employés inspectent les lieux où des dégâts ont été constatés, nous avons une meilleure idée pour chaque lieu. Cependant, à tout moment, une équipe peut être appelée ailleurs pour intervenir en urgence. Ce qui nous amène à l’ordre de priorité», poursuit-elle.

Les équipes d’Hydro-Québec priorisent donc en premier les lieux présentant des dangers immédiats (fils au sol, flammèches, incidents,) et les services publics essentiels comme les hôpitaux, les usines d’eau potable, les postes de polices et d’incendies, les centres de personnes âgées.

Par la suite, c’est le nombre de personnes concernées qui prime. «Si une réparation permet de rebrancher 5000 clients d’un coup, elle sera priorisée sur une réparation qui permet d’en rebrancher 4′′, illustre Hydro-Québec, précisant que ceci évolue constamment et les équipes peuvent donc être réaffectées en fonction des pannes prioritaires qui pourraient s’ajouter ou être signalées.

«Ce qu’on peut dire, c’est qu’il y a 1505 pannes, donc 1505 lieux où il faut déterminer la cause et effectuer des travaux. C’est un travail de grande ampleur. Nos équipes travailleront jour et nuit jusqu’à ce que le dernier client touché ne soit rebranché», a promis l’entreprise.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.