/news/currentevents

«C’était fou! C’était le branle-bas de combat»

Richard Debien se rappellera longtemps de sa soirée du 21 mai 2022. Le résident de Saint-Jérôme dans les Laurentides dont la maison a été endommagée par les orages et les vents n’a jamais vu Dame Nature se déchaîner autant.

• À lire aussi: Plus de 410 000 clients d’Hydro-Québec toujours sans électricité

«Ça a commencé à l’heure du souper. Il s’est mis à venter très fort, les arbres étaient couchés par terre. La toiture de la voisine s’est ramassée de mon bord et un gros arbre est tombé emportant les fils électriques. Ça a fessé fort. Au plus gros de la tempête, la tête de mon bouleau de 20 pieds a touché à terre», explique avec calme M. Debien à TVA Nouvelles.

«On n’a jamais vu ça ici! Hier, c’était le branle-bas de combat ici, les pompiers sont venus. Il ventait, il pleuvait. C’était fou. La pluie tombait de côté, pas à la verticale. C’est assez impressionnant», précise Richard Debien.

Le Jérômien est soulagé que personne n’ait été blessé par les débris soufflés par le vent. Il a déjà contacté ses assurances et une compagnie spécialisée viendra ramasser les dégâts autour de chez lui. 

La toiture de sa résidence a été abîmée, mais «au moins, il ne pleut pas dans la maison», fait savoir avec philosophie M. Debien.