/buzz/homepage

Il quitte sa femme pour vivre avec la réfugiée ukrainienne qu’ils hébergeaient depuis 10 jours

Capture d'écran Instagram

Un homme britannique a quitté sa conjointe, avec qui il vivait depuis dix ans et avec qui il a eu deux enfants, après être tombé en amour avec la réfugiée ukrainienne que le couple accueillait chez lui depuis dix jours, rapportent divers médias britanniques.

• À lire aussi: «Ils ont détruit leur relation avant mon arrivée»

• À lire aussi: Le premier de trois vols amenant des Ukrainiens au Canada atterrit à Winnipeg

• À lire aussi: EN DIRECT | 89e jour de la guerre en Ukraine

Souhaitant venir en aide au peuple ukrainien à la suite et l’invasion russe, Tony Garnett et sa conjointe Lorna ont décidé d’offrir leur maison, située dans la ville de Bradford, pour accueillir un(e) réfugié(e). Sofiia Karkadym, une Ukrainienne de 22 ans, est entrée en contact avec le couple, qui a accepté de l’héberger. Après avoir attendu son visa pendant plusieurs semaines, celle-ci est finalement arrivée chez le couple britannique le 4 mai.

La jeune femme dit s’être immédiatement entichée de Tony. L’homme de 29 ans affirme pour sa part que Sofia et lui ont rapidement développé une belle chimie. Tony parle slovaque, une langue qui se rapproche de l’Ukrainien, alors les deux étaient capables de communiquer plus facilement.

Cette situation a toutefois rendu Lorna jalouse, puisqu’elle ne comprenait pas ce que son conjoint et la réfugiée se disaient. De plus, Tony et Sofiia passaient de plus en plus de temps ensemble. Elle s’entraînait avec lui au gym, ils parlaient beaucoup ensemble de la voiture et commençaient à se rapprocher physiquement dans la maison.

«On trouvait des excuses pour se toucher et s’effleurer. On flirtait beaucoup, mais ça n’allait pas plus loin», affirme Tony.

Néanmoins, le père de famille et sa conjointe Lorna ont commencé à se disputer puisque celle-ci se demandait pourquoi Sofiia suivait Tony partout.

Écoutez les actualités avec Philippe-Vincent Foisy et Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio:  

Une union de 10 ans prend fin en 10 jours      

Puis une altercation entre les deux femmes a poussé Sofiia à dire qu’elle ne pouvait plus vivre sous le même toit que Lorna. Le déclic s’est alors fait dans la tête de Tony, qui a décidé de quitter la résidence familiale pour aller vivre avec Sofiia.

Ils se sont installés chez les parents de celui-ci, le temps de trouver un logement où habiter. Tony se dit désolé pour la peine qu’il a causée à Lorna.

«Nous n’avions pas prévu de faire ça et nous ne voulions blesser personne», soutient-il.

Soffia Kardakym, pour sa part, a déclaré au journal The Sun que ses parents avaient maintenant honte d’elle.

«Ils disent qu’à cause de moi, plus personne au Royaume-Uni ne veut accueillir d’Ukrainiens», clame la jeune femme de 22 ans.

Cette dernière affirme qu’elle reçoit beaucoup de messages de gens qui l’insultent en la qualifiant d’«horrible personne.»

«Je ne suis pas une briseuse de ménage!», martèle l’Ukrainienne.

Dans la même catégorie