/regional/montreal/montreal

Pas de structure aérienne pour le REM de l'Est, promet Québec solidaire

Québec solidaire (QS) s’est engagé lundi à écarter définitivement la possibilité de construire le REM de l'Est sur une structure aérienne s’il est élu le 3 octobre. 

• À lire aussi: La CAQ souhaite un REM de l'Est allongé dans Lanaudière

• À lire aussi: «On a sauvé le REM de l’Est», dit Valérie Plante

«Le bilan de la CAQ dans l'Est de Montréal est un échec flagrant, et le dossier du REM en est une triste illustration. 

Au lieu d'écouter les experts, les élus et les citoyens qui s'opposaient à la structure aérienne, la CAQ a choisi aveuglément le camp de la Caisse de dépôt et nous a fait perdre trois années précieuses», a souligné par voie de communiqué la candidate solidaire dans Bourget, Marie-Eve Rancourt.

Revoir l’acceptabilité sociale 

Cette sortie de Québec solidaire fait suite à l’annonce du retrait du projet des mains de CDPQ Infra, la filière de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), au début du mois de mai.

Depuis le début du projet, la Caisse privilégiait la construction d’une antenne du REM qui aurait traversé le centre-ville de Montréal sur une structure aérienne, une idée décriée par nombre de citoyens et d’organisations. Devant la grogne, le contrôle du projet a finalement été redonné à la Ville, à Québec, à la Société de transport de Montréal et à l’Autorité régionale de transport métropolitain.

Pour le député solidaire d’Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre Leduc, le retrait de la Caisse de dépôt est l'occasion de revoir l'intégration urbaine du projet et d'en assurer une meilleure acceptabilité sociale. 

Alexandre Leduc.
Député de
Québec solidaire

Photo d'archives

Alexandre Leduc. Député de Québec solidaire

«C'est inadmissible que la CAQ continue d'envisager une structure aérienne alors qu'il n'y a aucune acceptabilité sociale dans le secteur. C'est la preuve que la CAQ ne comprend rien au transport en commun et qu'elle n'a pas de vision pour développer intelligemment l'Est de Montréal.»

En mars, un comité d'experts mandaté par le gouvernement du Québec pour planifier l'intégration urbaine du projet de REM de l'Est avait émis de sérieuses réserves à l'égard des structures aériennes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.