/news/world/guerre-en-ukraine

Soldat russe condamné : un coup d’épée dans l’eau?

La condamnation du soldat russe pour crime de guerre n’est pas un signe que l’invasion de l’Ukraine tire à sa fin, estime le fondateur de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM, Charles-Philippe David.

• À lire aussi: Le soldat russe jugé pour crime de guerre condamné à la prison à vie

• À lire aussi: Opposé à la guerre, un diplomate russe démissionne avec fracas à Genève

• À lire aussi: EN DIRECT | 89e jour de la guerre en Ukraine

«Je pense que cette guerre va durer encore un bon moment avant que, peut-être, un cessez-le-feu soit négocié», a-t-il déclaré en entrevue à TVA Nouvelles.

«C’est un pas en avant, mais ça ne changera pas le cours de la guerre», a-t-il ajouté.

Néanmoins, M. David estime qu’une telle condamnation est importante, puisqu’elle survient pendant le conflit. Habituellement, ce type de procédure a lieu après la guerre.

Charles-Philippe David ajoute toutefois qu’il est très tôt pour crier victoire et punir les véritables responsables des crimes de guerre commis en Ukraine.

«Ce jeune soldat, aussi coupable soit-il, recevait des ordres de ses supérieurs. Avant que vous puissiez condamner les supérieurs, ça va prendre beaucoup de temps et beaucoup de documentation», explique-t-il.

Ce dernier croit par ailleurs que le soldat condamné pourrait prochainement faire partie d’un échange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine.

Pour voir l’entrevue complète, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.