/news/world

Dix morts dans une attaque au Mexique

Onze personnes dont huit femmes ont été assassinées lors d'une attaque contre un hôtel et deux bars dans le centre du Mexique, ont annoncé mardi les autorités qui envisagent la piste d'un règlement de comptes entre petits trafiquants de drogue.

L'attaque a été lancée lundi dans une zone de trafic de drogue à Celaya dans l'Etat du Guanajuato, ont précisé les autorités.

Les victimes «présentaient des blessures produites par des impacts d'armes à feu», a indiqué le parquet dans un communiqué.

Les autorités ont parlé dans un premier temps des dix victimes tuées sur les lieux de l'attaque. Une femme est par la suite décédée lors de son transfert à l'hôpital, d'après le parquet.

Sur place, les enquêteurs ont retrouvé le message d'un groupe criminel revendiquant l'attaque, évoquant un règlement de comptes.

«Il s'agit d'une rivalité liée à la délinquance», a déclaré Sophia Huett, secrétaire de Sécurité de l'Etat du Guanajuato. Le groupe voulait sans doute venger l'assassinat d'un des leurs, ajoute l'officiel.

Selon des témoins, des gens armés sont entrés dans les établissements et ont tiré sur les personnes présentes, puis ont versé de l'essence sur elles pour tenter d'incendier les lieux.

Les corps ont été laissés sur place gisant parmi les tables et les chaises.

«Ce n'est pas à proprement parler un bar dans une zone commerciale ou touristique», a ajouté la secrétaire de Sécurité. «Il se trouve dans un quartier avec des antécédents d'arrestations fréquentes de personnes en relation avec le petit trafic de drogue et les homicides».

L'Etat de Guanajuato, centre industriel prospère traversé par un important réseau d'oléoduc et où est implantée une raffinerie, est devenu l'un des États les plus violents du Mexique en raison du conflit entre les cartels «Santa Rosa de Lima» et «Jalisco Nueva Generacion».

AFP

Les gangs se disputent le contrôle du trafic de drogue et du carburant volé.

Le Mexique est frappé par une spirale de violence qui a fait quelque 340.000 morts --la plupart attribués au crime organisé-- depuis 2006, date à laquelle une offensive militaire antidrogue controversée a été déployée.

Lundi, trois personnes ont été tuées lors d'une fusillade dans un bureau en plein centre de la capitale Mexico, dans des quartiers relativement épargnés de la violence qui frappe le reste de la capitale et du pays.

Il s'agit d'une «attaque directe» (ciblée) menée par un suspect qui a pris la fuite, d'après le parquet.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.