/sports/homepage

Girard optimiste pour un retour des Nordiques... «à long terme»

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Le ministres Finances, Eric Girard, qui a eu droit à une « très bonne rencontre » avec le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, jeudi dernier, considère que le retour des Nordiques est « définitivement envisageable », du moins « à long terme ».  

• À lire aussi: Retour des Nordiques: le ministre Eric Girard a rendez-vous avec Gary Bettman

• À lire aussi: Michel Bergeron, un père aimant mais absent

« À long terme, c'est définitivement envisageable, parce que le Québec a changé », a résumé le ministre Girard, qui était de retour mardi à l’Assemblée nationale pour le dernier droit de la session parlementaire, à trois mois de la campagne électorale. 

Depuis le départ des Nordiques en 1995, « le Québec a changé au niveau de sa force économique, au niveau de la taille des entreprises », a-t-il continué, en soulignant qu’il avait tenu ce même discours lors de sa précédente rencontre avec M. Bettman, celle-là virtuelle, en janvier dernier. 

Québec « plus dynamique »

« Lorsque vous regardez aujourd’hui le TSX60, l’indice des plus grandes capitalisations boursières du Canada, il y a plusieurs grandes compagnies québécoises. La ville de Québec est (aussi) beaucoup plus dynamique, diversifiée que lors du départ des Nordiques », a observé le ministres Finances. 

Somme toute, son rendez-vous – cette fois en présentiel – avec Gary Bettman dans la grosse pomme s’est avéré « extrêmement positif », s’est réjoui M. Girard. « C'était une visite de courtoisie », a-t-il répété. 

M. Girard jugeait important de profiter de sa tournée des investisseurs des grandes banques américaines à New York pour rencontrer M. Daly. 

Une fuite « inopportune »

Leurs discussions avaient été jusque-là « extrêmement préliminaires ». Est ensuite survenue la « fuite (...) un peu inopportune » d’informations, d’abord rapportées par La Presse, concernant la possibilité que les Sénateurs d’Ottawa disputent cinq matchs au Centre Vidéotron la saison prochaine, à Québec. 

Cette éventualité avait fait les manchettes en mars, quelques jours seulement après la mort du propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk. « Ce n'était pas un bon moment pour cette fuite-là, a dit M. Girard, sans élaborer davantage. (...) C'était un moment pour lequel il devait y avoir du respect pour les Sénateurs. » 

Questionné sur la situation très précaire dans laquelle se trouve l’organisation des Coyotes de l’Arizona, « moi, je n’ai pas l’intention de discuter d’aucune situation particulière », a laissé tomber M. Girard, qui a reçu le mandat de travailler sur le dossier des Nordiques l’été dernier, des mains de François Legault. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.