/news/world

«Ils ont détruit leur relation avant mon arrivée»

Instagram de Sofia Karkadym

Une réfugiée ukrainienne accusée d’avoir brisé la relation d’un couple britannique qui l’avait accueillie dans leur maison s’est défendue d’être la responsable de leur séparation, dans une entrevue accordée au tabloïd The Sun.

• À lire aussi: Il quitte sa femme pour vivre avec la réfugiée ukrainienne qu’ils hébergeaient depuis 10 jours

Sofia Karkadym, 22 ans, a soutenu que l’ex-femme de son nouveau conjoint était la seule responsable de la fin de la relation. 

La réfugiée ukrainienne originaire de Lviv a été accueillie au Royaume-Uni par le couple formé par Tony Garnett, 29 ans, un agent de sécurité et sa petite amie, Lorna, au début du mois de mai. 

Après quelques jours, une attirance indéniable s’est fait sentir entre la jeune femme et Tony Garnett, père de deux enfants. Selon elle, l’attitude de la conjointe n’a fait que les rapprocher. 

Twitter

«Ses soupçons constants, la tension... cela nous a rapproché, moi et Tony», a expliqué la jeune réfugiée au Sun

«Elle a créé cette situation en suggérant constamment que quelque chose se passait alors que ce n'était pas le cas. C'est donc de sa faute», a assuré celle qui travaillait dans les technologies de l’information, en Ukraine. 

Elle a également affirmé que la relation du couple était déjà très chancelante au moment où elle est arrivée dans leur vie.

«En ce qui me concerne, ils ont détruit leur relation bien avant mon arrivée. Leur relation était en cause. Rien de tout cela n’a rapport avec moi. C'était ma décision de partir leur maison et quand je l'ai fait, Tony a décidé de venir avec moi», a-t-elle précisé. 

Tony Garnett a finalement quitté sa conjointe Lorna et planifie maintenant un avenir avec Sofia Karkadym.

La situation a été particulièrement difficile pour la jeune femme, qui soutient que sa famille l’a reniée, puisque cette situation pourrait provoquer de la méfiance auprès de ceux qui songeraient à accueillir des réfugiés ukrainiens. 

«Ils disent qu'à cause de moi, personne au Royaume-Uni n'acceptera d'Ukrainiens», déplore Sofia. 

Malgré leur histoire qui a fait le tour du monde et les tensions qui les entourent, le très jeune couple de Tony et Sofia va toujours bien. 

«Chaque jour, je rentrais du travail et je pensais "Putain de me*** et maintenant? Ne vous méprenez pas, nous étions attirés l'un par l'autre, mais nous connaissions les limites. Rien ne s'est développé lorsque Sofia était dans la maison», a assuré de son côté Tony. 

«Je préfère être heureux. Je sais que j'ai fait ce qu'il fallait», a-t-il conclu. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.