/finance/homepage

Le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse veulent acquérir une partie de Bonduelle en Amérique du Nord

Le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) ont annoncé être entrés en négociations exclusives avec l’entreprise française Bonduelle en vue de l’acquisition, à parts égales entre eux, de 65 % de Bonduelle Americas Long Life (BALL).

AFP

Avec un chiffre d’affaires de 943 millions $ pour l’année 2020-2021, BALL se consacre à la transformation et la commercialisation de légumes en conserve et en surgelé, aux États-Unis et au Canada. Ses produits sont écoulés en grande distribution pour le commerce de détail et la restauration, principalement en marque de distributeur, en marques de tiers ainsi qu’avec ses propres marques telles que Arctic Gardens et Del Monte.

Le projet de cession partielle fait suite à la revue stratégique des activités du Groupe Bonduelle annoncée en septembre 2021. Pour le directeur général de l’entreprise française, Guillaume Debrosse, l’entrée au capital du Fonds de solidarité FTQ et de la CDPQ permettrait à BALL «de poursuivre son développement dans un marché nord-américain en constante consolidation et de financer ses investissements de croissance et de rentabilité, sans nouvelles allocations de ressources par le Groupe Bonduelle», a-t-il indiqué par communiqué.

Le Fonds de solidarité FTQ estime pour sa part que cette transaction, dont le montant demeure «confidentiel», deviendra l’une des plus marquantes de l’industrie alimentaire québécoise.

VINCENT GUILBAULT/L'OEIL RÉGIONAL/AGENCE QMI

«C’est une transaction clé pour le Québec et les régions», a déclaré Dany Pelletier, premier vice-président - Placements privés et investissements d’impact au Fonds de solidarité FTQ, en entrevue avec l’Agence QMI.

«Cette transaction-là s’inscrit bien dans un secteur dans lequel nous investissons depuis longtemps», a ajouté M. Pelletier en précisant que la participation du Fonds s’ajoute à des investissements de près de 1,3 milliard $ dans l’agroalimentaire.

L’acquisition d’une participation dans les activités nord-américaines de l’entreprise «en pleine croissance» permettrait par ailleurs de «conserver le siège social à Brossard». L’entreprise a en effet déménagé ses locaux en février 2022 à Brossard, et compte environ 180 employés.

De son côté, la CDPQ s’est dite fière «de devenir actionnaire d'un des principaux acteurs de l’alimentation en Amérique du Nord» et souhaite «consolider sa position de leader au Canada et de développer encore davantage le marché américain», a indiqué Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe, Québec à la CDPQ.

La clôture de la transaction pourrait intervenir sous réserve de l’obtention des autorisations des autorités réglementaires compétentes et de la levée de conditions suspensives usuelles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.