/finance/homepage

Grève générale illimitée à la SQDC

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Les 300 syndiqués de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ont déclenché vendredi une grève générale illimitée.

Cette décision fait suite à la suspension du président du syndicat, de la vice-présidente ainsi que de 75 employés au motif qu'ils et elles portaient des robes et des bermudas en guise de moyens de pression, plutôt que le pantalon et le chandail noirs de rigueur, ont fait savoir les travailleurs.

«La partie syndicale a proposé une trêve qui mettrait fin aux moyens de pression, mais il semble que la SQDC n'a pas saisi l'opportunité, mais a choisi plutôt la confrontation», a indiqué par voie de communiqué mardi le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente les travailleurs.

Parmi les revendications demandées par les travailleurs, on retrouve des salaires et des avantages similaires à ceux offerts dans d'autres sociétés d'État comparables notamment la Société des alcools du Québec. Un employé de la SQDC gagne 17 $ de l’heure à l’embauche.

En février 2022, les travailleurs ont voté à 91 % pour un mandat permettant d'enclencher des moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève générale illimitée au moment jugé opportun. Les 300 syndiqués de la SQDC sont répartis à travers 26 succursales différentes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.