/regional/montreal/montreal

Metro Metro doit prendre ses responsabilités, selon la mairesse Plante

Se disant «troublée» par les images des débordements ayant eu lieu au Festival Metro Metro, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, appelle les organisateurs à prendre leurs «responsabilités» pour éviter que de telles situations puissent se reproduire.

• À lire aussi: EN IMAGES | De dangereux comportements dénoncés au Festival Metro Metro

«J’ai été troublée. Surtout quand on peut penser à la sécurité, et que des gens auraient pu être blessés à cause de la moins bonne gestion des barrières. C’est un élément qui devra être revu», a indiqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, au cours d’une mêlée de presse mardi matin.

À ses yeux, les débordements, dont les images et vidéos sont devenus viraux sur le Web, sont «inacceptables».

 

Pour rappel, le Festival Metro Metro, qui présentait une programmation hip-hop, s’est déroulé au cours de la fin de semaine sur l’esplanade du Stade olympique. Des vidéos montraient notamment des personnes renverser une barrière de sécurité pour y pénétrer sans payer ou escalader le Stade pour contourner l’admission.

La mairesse appelle les organisateurs à prendre leurs responsabilités, indiquant que la Ville travaillera avec eux pour voir «ce qui aurait dû être fait autrement et comment on peut améliorer les choses».

«C’est un événement qui était privé et il y a des ententes qui sont prises. On met des conditions pour émettre des permis. C’est ça qu’on veut voir: une rétroaction de ce qui est arrivé, et pourquoi dans certains cas, la sécurité a été déficiente», a ajouté Mme Plante.

Du côté de l’opposition officielle, on s’interroge à savoir si l’événement était bien coordonné avec la Ville et s’il manquait d’effectifs policiers dans le secteur.

«Ça part bien mal pour un début de saison estivale. L’administration doit garder un œil sur ce qu’il se passe sur son territoire et jouer un rôle de facilitatrice [...] lorsqu’un événement d’envergure est prévu. Surtout quand ça lieu dans un quartier résidentiel», a rappelé Abdelhaq Sari, porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique.

En entrevue à TVA lundi, Olivier Primeau, l’organisateur de l’événement, avait tenu à rappeler que ces débordements étaient le fait d’une minorité de festivaliers, mais qu’il prenait tout de même la situation «très au sérieux».

«On déplore les événements qui sont arrivés. La sécurité a été débordée, mais ils ont fait leur possible. Je ne veux pas qu’on mette tout le monde dans le même panier», a-t-il soutenu en onde.

Un agent de sécurité blessé 

Selon des informations obtenues par TVA Nouvelles, un agent de sécurité aurait subi des fractures au visage.

Il ferait partie des six personnes qui ont été transportées à l'hôpital.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.