/regional/montreal/laurentides

Musée du ski des Laurentides : un grand déménagement pour ses 40 ans

PHOTO COURTOISIE / Denis Landry

L’incontournable Musée du ski des Laurentides pour qui s’intéresse à ce sport et son histoire célèbre ses 40 ans cette année avec le grand projet de déménager dans de nouveaux locaux ses milliers d’artéfacts, dont plusieurs centaines de paires de skis.

PHOTO COURTOISIE/MUSÉE DU SKI DES LAURENTIDES

Ce musée d’histoire thématique régional, actuellement situé dans le périmètre du centre-ville de Saint-Sauveur, vise d’emménager dans un immeuble vacant à l’entrée est du village.

La direction voulait que le déménagement concorde avec le 40e anniversaire, mais l’immeuble visé, inoccupé depuis 10 ans, nécessite certains travaux de remise à niveau. Son ouverture a donc été reportée au début de l’an prochain.

«Le musée passera à l’ère du 21e siècle, promet Pierre Urquhart, qui est directeur général de l’établissement, en plus de diriger la Chambre de commerce et de tourisme de la Vallée de Saint-Sauveur. Avec ce nouvel emplacement, on veut être encore plus au cœur de l’effervescence touristique de la ville, inciter les visiteurs à ouvrir la porte et découvrir tous les trésors que renferme notre musée.»

PHOTO COURTOISIE / Musée du ski des Laurentides

La collection du Musée du ski des Laurentides compte plus de 7000 artéfacts, dont 500 paires de skis, et 20 fonds d’archives privées. Le musée présente aussi une exposition permanente depuis 2012. Sa mission est de conserver et de diffuser le patrimoine du ski dans les Laurentides, région montagneuse prisée pour cette activité hivernale depuis des générations.

«Le musée offre aux visiteurs quelques bijoux incomparables comme plusieurs artéfacts du légendaire Jackrabbit, de son vrai nom Herman Smith-Johannsen», souligne M. Urquhart.

Jackrabbit a consacré sa vie au ski, aussi agile dans les pentes que les sentiers plats, bien avant que ski de fond et ski alpin deviennent des pratiques distinctes. Dans les années 1930, il a développé plusieurs pistes, dont la célèbre Maple Leaf le long de la voie ferrée entre Shawbridge et Labelle. Aussi, dans les années 1970, au moment où le ski de fond prend de l’essor, il devient une icône. Jackrabbit s’est éteint, en 1987, à l’âge de 111 ans.

Les amateurs de planche à neige seront heureux d’apprendre aussi que la toute première planche à neige de Jake Burton Carpenter, ce visionnaire américain et grand passionné de snurfer (ancêtre du snowboard) y est exposée. Il créa la marque Burton en 1977 avec la volonté de développer ce sport. Il quitte alors New York pour le Vermont et passe ses journées à confectionner ses premiers modèles de planche de snowboard en bois dans sa grange. Il est décédé en 2019, mais sa marque lui a survécu.

Pour éponger une partie des rénovations projetées dans ses futurs locaux, le Musée tiendra une campagne de financement cette année. En attendant le déménagement fort attendu, les visiteurs peuvent se rendre au 30, avenue Filion, à Saint-Sauveur, siège actuel du Musée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.