/regional/saguenay

Des changements en immigration réclamés au profit des régions

L'histoire d’un Tunisien recruté à l'étranger par une entreprise du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui est sans revenu depuis des mois en raison d'un problème avec l'immigration a fait réagir ce mercredi.

Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, s'est dit préoccupé par la lourdeur administrative entourant les processus d'immigration, mais il a assuré travailler pour faciliter la vie aux employeurs. 

«La table régionale des élus s'était donné l'immigration comme priorité il y a deux ans et on s'organise en ce sens-là», a-t-il affirmé. 

Selon lui, les régions doivent se positionner pour l'avenir alors qu'un nombre grandissant d'entreprises recrutent à l'international pour pallier au manque de main-d'œuvre. 

«Le défi, actuellement, c'est que ça relève du fédéral, a mentionné M. Savard. Il faut régionaliser l'immigration et comprendre ce que c'est au même titre que les grandes villes. Il faut se démarquer en tant que région et s'organiser.» 

Les MRC de la région et Québec ont investi 1,2 million $ pour doter la région d'une Stratégie régionale de recrutement et d'attraction de la main-d'oeuvre. 

Une ressource spécialisée en recrutement international a été embauchée en décembre dernier. Elle a notamment pour mandat de coordonner les bureaux et services offerts dans chacune des MRC. 

Le dernier bureau à voir le jour a ouvert mardi dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. 

Les employeurs qui souhaitent recruter à l'étranger sont d'ailleurs invités à participer à une séance d'information le 1er juin prochain à l'Hôtel Universel d'Alma. 

L'événement est organisé par la Corporation d'innovation et de développement Alma-Lac-St-Jean-Est.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.