/regional/troisrivieres/mauricie

Les gens épargnent toujours malgré l'inflation, constate des conseillers financiers

Malgré l'instabilité économique, des conseillers financiers de la Mauricie remarquent que les investisseurs sont plus craintifs, mais toujours au rendez-vous.

«Malgré l'augmentation du prix de l'essence, de l'épicerie et les fluctuations boursières, il n'est pas question de mettre de côté les économies. Je n’ai pas eu d’appel pour me dire d’arrêter les prélèvements en raison de l’inflation», a mentionné Sonia Caron, conseillère financière chez IG Gestion de Patrimoine.

La spécialiste des finances personnelles ne cache pas qu’elle doit expliquer le contexte économique à plusieurs clients. «On rassure beaucoup les gens. Il ne faut pas paniquer. Il faudrait voir ses placements de façon mathématique et non en émotion. Les gens continuent à épargner», a-t-elle ajouté.

La hausse du taux directeur au Canada ajoute une ombre au tableau. En avril dernier, la Banque du Canada a rehaussé son taux directeur de 0,5 % pour le porter à 1 % et n'écarte pas une autre hausse similaire en juin. Cela signifie que le taux d'intérêt sera plus élevé pour les renouvellements hypothécaires et les achats.

Pour une hypothèque de 5 ans, le taux d'intérêt se situe entre 4,5 % et 5 %. Il était autour de 2,5 % avant les hausses. Pour une dette de 225 000 $, cela représente environ 250 $ plus par mois. Malgré tout, l’engouement pour l’immobilier en Mauricie est fort.

«Il n'y a pas de diminution de la demande. Les gens étaient déjà qualifiés à des taux de 5,75 % avant le rehaussement. Cela n'a donc pas d'impact sur leur projet», a expliqué Martin Leblanc, le propriétaire de Royal LePage Mauricie.

Le prix médian pour une maison unifamiliale dans le marché immobilier de Trois-Rivières est de 316 800 $. Selon les plus récentes statistiques de l'Association canadienne de l'immeuble, les ventes résidentielles ont chuté de 12,6 % le mois dernier au pays, une baisse qu'évite la Mauricie jusqu'à présent.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.