/news/culture

Nicole Martin : un hommage qui fait du bien

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Marie Michèle Desrosiers, Marie-Élaine Thibert et Annie Blanchard ont fait revivre Nicole Martin mercredi soir à l’occasion d’un spectacle hommage à la regrettée chanteuse.

• À lire aussi: Un spectacle hommage à Nicole Martin

Ce magnifique spectacle tout en douceur – et en nostalgie – retrace le répertoire de l’illustre Nicole Martin qui, au cours de ses 50 années de carrière, a vendu plus de quatre millions d’albums, en plus de cumuler les distinctions au Québec et à l’international.

Présenté au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, le spectacle «Nicole – les chansons d’une vie» a sorti des boules a mites une quarantaine de chansons popularisées par Mme Martin dont la plupart ont trôné au sommet des palmarès ou figurent sur un album certifié d’or ou de platine.

Marie Michèle Desrosiers et les deux ex-académiciennes ont notamment uni leur voix au cours de quatre pots-pourris parmi lesquels ont raisonné «Les cœurs n’ont pas de fenêtres», «Jimmy Jimmy», «Laisse-moi partir» et «Je t’oublierai», ainsi que «La première nuit d’amour», «Hymne à l’amour» et «C’est si bon», pour ne nommer que ces titres.

Le trio féminin s’est aussi partagé l’interprétation d’autres pièces. La chanteuse du groupe Beau Dommage a entre autres repris «Tes yeux», «Tant pis» et «Que reste-t-il». Marie-Élaine Thibert, elle, a chanté «Vivre d’amour», «De l’autre côté du mur» – la chanson préférée de Nicole et son mari Lee Abbott –, et «Je lui dirai», pour laquelle elle a été ovationnée. Enfin, Annie Blanchard a prêté sa voix à «Oui parait-il», «Au nom de l’amour» et «C’est l’amour».

Sur les planches du Théâtre Maisonneuve, un écran géant au fond de la scène a projeté des photos de Nicole Martin toute la soirée, ainsi qu’une douzaine de violonistes et quelques cuivres qui se sont additionnés aux musiciens en présentiel, sous la direction de Charles Barbeau.

Le public semblait un peu timide au moment de chanter à voix haute les grands succès de la regrettée chanteuse, mais était plutôt loquace pendant et entre les chansons.

La direction artistique de ce long spectacle, scindé d’un entracte, qui devait prendre l’affiche avant la pandémie, a été assurée par le metteur en scène Pierre Séguin ainsi que par Lee Abbott.

Décédée le 19 février 2019, Nicole Martin a été découverte dans un concours amateur de Québec dans les années 1960, mais a vu sa carrière prendre véritablement son envol avec la parution des titres «Une photo de toi», «Tes yeux» et «Je t'oublierai», au début des années 1970. Multipliant les styles, pop, dansants, jazz et R&B, Nicole Martin approchait ses chansons de manière théâtrale pour en faire ressortir les images de ses textes. Un aspect sur lequel Marie Michèle Desrosiers, Marie-Élaine Thibert et Annie Blanchard ont appuyé pour lui rendre honneur.

Le spectacle «Nicole – les chansons d’une vie» sera présenté à la salle Albert-Rousseau de Québec les 7 et 8 juin, puis partout dans la province jusqu’en 2023.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.