/news/faitesladifference

Nos lacs contaminés: une catastrophe nationale qui nécessite une réponse nationale

Dossier Lac 2021

Photo Martin Chevalier

Lettre ouverte aux membres de la Coalition avenir Québec,
Réunis en congrès les 28 et 29 mai

Nous pouvons compter au Québec sur des centaines de municipalités, sur plus de six cents associations de protection des plans d’eau et des milliers de bénévoles qui sont aux premières lignes de la défense des lacs et des cours d’eau. 

Ces intervenants terrain oeuvrent sans relâche, sans reconnaissance et avec peu de moyens. Le temps était donc venu de se regrouper en fédération provinciale afin de s’assurer que notre voix collective soit entendue.

Le 12 mars 2022, 85 personnes des milieux municipaux et associatifs ont participé à la fondation de la Fédération québécoise de défense des lacs et cours d’eau (FQDLC). Ensemble, nous avons choisi comme priorité la lutte aux plantes aquatiques exotiques envahissantes, en débutant par le myriophylle à épis. Nous connaissons les effets dévastateurs de cette plante qui peut mesurer jusqu’à six mètres et se reproduit à grande vitesse. Formant des herbiers très denses, elle a un impact sur la biodiversité et sur le vieillissement accéléré des plans d’eau.

Selon le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le myriophylle à épis a contaminé 203 plans d’eau dans 14 régions du Québec, dont des régions réputées pour leurs activités nautiques, de pêche sportive, de villégiature et de tourisme. Il s’agit d’une catastrophe nationale qui nécessite une réponse nationale.

Chaque plan d’eau infecté par le myriophylle à épis représente un risque de contamination pour son milieu immédiat et pour l’ensemble du territoire. En réponse à cette menace, il est urgent que le gouvernement du Québec se dote d’une stratégie de gestion de risque, soutenue par un financement récurent et un plan d’action national de prévention, de recherche, d’appui technique et scientifique aux associations et aux municipalités.

L’intervention actuelle du gouvernement est quasi inexistante et ne tient aucunement compte des enjeux économiques, touristiques et environnementaux que représentent les plantes aquatiques exotiques envahissantes. On se tourne donc vers vous, les congressistes et les candidats de la CAQ. Vous pouvez dès maintenant choisir d’être les leaders et les porteurs d’un changement fondamental dans les orientations de votre parti et dans les politiques et les priorités gouvernementales.

Tout au long de la campagne électorale, nous suivrons avec intérêt les annonces et les positions des partis politiques. Ainsi, que sera votre réponse à la question : quelles actions, quel niveau de financement, quels programmes et politiques proposez-vous pour protéger notre patrimoine collectif que sont les lacs et les rivières du Québec ?

On a hâte de vous entendre.

Constance Ramacieri
Présidente, Fédération québécoise de défense des lacs et cours d’eau

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.