/news/world

Bernie Ecclestone arrêté avec une arme à feu

L’ancien dirigeant principal de la Formule 1 Bernie Ecclestone a été appréhendé à l’aéroport brésilien de Viracopos en fin de soirée, mercredi, car il avait dans ses bagages une arme à feu.

C’est ce qu’a indiqué jeudi le site anglais dailymail.com, précisant que l’homme de 91 ans devait prendre un vol privé en direction de la Suisse. La même source a indiqué que les agents avaient découvert une arme non enregistrée, un pistolet LW Seecamp de calibre 0.32. Le principal concerné a admis que l’objet lui appartenait, affirmant cependant aux autorités qu’il ne savait pas qu’il se trouvait dans ses effets personnels.

Le média Globo a rapporté que l’arme - non chargée - était dissimulée dans la poche d’un chandail. Marié à une femme née dans ce pays d’Amérique du Sud et qui agit comme vice-présidente de la Fédération internationale de l’automobile, Ecclestone aurait déclaré avoir acheté son pistolet d’un mécanicien de la F1 cinq ans auparavant.

Une amende de 6060 réaux brésiliens, soit environ 1622 $, a été imposée et payée par l’homme d’affaires, qui a pu s’envoler vers la Suisse.

La possession illégale d’armes peut valoir une peine d’emprisonnement maximale de quatre ans au Brésil.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.