/news/world/guerre-en-ukraine

«L’armée russe a été inefficace et l’armée ukrainienne a été redoutable»

Au 92e jour de l’offensive russe en Ukraine, la situation reste très préoccupante. Les combats se déroulent essentiellement dans l’est, mais ils sont violents et les Russes continuent d’augmenter la pression. 

• À lire aussi: Guerre en Ukraine: quel sort pour les prisonniers de guerre?

• À lire aussi: Les combats dans l'Est ont atteint une «intensité maximale»

• À lire aussi: Sept morts dans de nouveaux bombardements sur Kharkiv

Charles-Philippe David, fondateur de la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM, croit que le but avoué de la Russie est de conquérir le Donbass.

«C’est beaucoup plus réaliste pour lui [Poutine] de pouvoir espérer conquérir le Donbass, mais ce n’est pas chose faite, il y a des combats qui font rage», explique-t-il. 

«Il y a beaucoup plus de morts tous les jours qu’il y en avait au début de la guerre, il faut le souligner», estime Charles-Philippe David. 

L’expert a aussi répondu aux questions des téléspectateurs de TVA Nouvelles : 

1- Les soldats ukrainiens qui se cachaient dans Marioupol n’ont pas commis de crimes de guerre. Comment vont-ils prouver ça? – Diane

Il y a 8000 soldats ukrainiens qui sont prisonniers des Russes dans les Donetsk. «On assiste à une mise en scène de la Russie qui accuse ses soldats d’être des sympathisants néonazis, on parle notamment du régiment d’Azov, et pour les Russes, ça rappelle la Deuxième Guerre mondiale», explique M. David. Ainsi, les médias russes font une propagande depuis plusieurs jours pour tenter de traduire devant un tribunal russe pour les accuser de crimes néonazis et ainsi justifier l’origine même de la guerre. 

2- Pourquoi est-ce qu’on n’arrête pas Poutine? – Denis

Vladimir Poutine est un dictateur. Les dictateurs s’entourent de gens, des gens qui lui sont obéissants, parce que s’ils ne le sont pas ils sont empoisonnés, emprisonnés, ou tués. Ainsi, la Russie est maintenant une dictature. On se retrouve donc, comme avec d’autres dictateurs dans l’Histoire, avec un dictateur bien protégé et qui achète la fidélité de ses lieutenants. Il devient donc extrêmement difficile à déloger. Il ne serait pas non plus judicieux pour les autres pays de déclencher une guerre avec la Russie simplement pour déloger Poutine. 

3- Presque tous les autres pays envoient des armes à l’Ukraine, mais où la Russie prend-elle toutes ses armes? – Shirley

La Russie est un producteur d’armes, et ce depuis longtemps. La Russie est très développée sur le plan de l’armement. Ainsi, la Russie peut produire des armes, des chars et de l’équipement pour encore un bon moment. Elle dépend toutefois du marché international pour s’approvisionner en technologie de fine pointe, et cela peut devenir plutôt compliqué puisque les pays qui exportent ce genre de technologie, comme les États-Unis, sont plutôt réticents. 

4- Pourquoi est-ce qu’on continue de tourner en rond dans cette guerre? – Kevin

On tourne en rond parce qu’il n’y a pas de gagnant clair, estime Charles-Philippe David. Il s’agit d’une guerre d’usure, et puisque la capitale, Kyïv, n’a pas été gagnée, les forces russes se concentrent. «L’armée russe a été inefficace et l’armée ukrainienne a été redoutable», croit Charles-Philippe David, qui pense d’ailleurs que la guerre pourrait durer encore un mois ou deux. 

5- Est-ce que la Russie a été touchée par des bombardements? – Johanne

Non, jusqu’à maintenant, la Russie n’a pas été touchée par des bombardements, à l’exception de deux événements. L’Ukraine a tiré des missiles sur des dépôts de munitions et sur des réserves pétrolières près de la frontière ukrainienne. Charles-Philippe David croit qu’il n’y aura pas de bombardements ukrainiens en Russie pour éviter de donner des munitions à Poutine et ainsi justifier encore plus la guerre. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.