/news/currentevents

Le policier Sanjay Vig encore visé par une attaque armée

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Le policier du SPVM qui avait été désarmé et battu à coups de barre de fer à l’hiver 2021 a une fois de plus été la cible d’une attaque armée, jeudi en fin après-midi, dans l’arrondissement de LaSalle, à Montréal.

Selon nos informations, le policier visé par cette attaque est Sanjay Vig, l’agent qui s’était retrouvé au cœur du scandale de l’arrestation de Mamadi Camara, en janvier 2021 dans le quartier Parc-Extension.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Cette fois, le policier Vig effectuait une opération radar vers 15 h 30 près de l’intersection de la rue Saint-Patrick et de l’avenue Stirling.

L’agent se trouvait à ce moment à l’extérieur de son auto-patrouille, mais tout près de celle-ci.

«À un certain moment, le policier a entendu deux détonations», a rapporté l’agente Mariane Allaire-Morin, porte-parole du SPVM.

Les deux projectiles ont fracassé la vitre arrière de la voiture de police. À ce stade-ci de l’enquête, les policiers ignorent avec exactitude quelle arme a été utilisée par l’auteur de cette attaque.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Selon nos informations, il pourrait s’agir d’un fusil à plomb ou d’une arme à feu de petit calibre. La provenance des tirs demeurait un mystère en fin d’après-midi et aucun suspect n’a été arrêté dans cette affaire.

Fort heureusement, Sanjay Vig n’a pas été blessé, mais a été ébranlé par cet événement qui n’est pas sans rappeler son intervention du 28 janvier 2021.

Cette soirée-là, il participait à une opération de sécurité routière en bordure du boulevard Crémazie, lorsqu’il a intercepté Mamadi Camara pour avoir utilisé son cellulaire au volant.

Alors qu’il venait de lui remettre une contravention et qu’il retournait à son véhicule de police, Sanjay Vig avait été attaqué par-derrière, à coups de barre de métal. Il avait été désarmé par le suspect. Ce dernier avait même ouvert le feu en direction du policier. Le projectile lui avait effleuré le crâne.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Sanjay Vig avait été hospitalisé durant quelques jours à la suite de cette attaque sournoise et extrêmement violente.

Le policier d’expérience avait désigné Mamadi Camara comme étant l’auteur de cette agression. L’enquête a toutefois permis d’innocenter M. Camara, qui a tout de même passé six longues journées en prison à la suite de son arrestation.

Mamadi Camara avait par la suite intenté une poursuite de 1,2 million $ contre la Ville de Montréal. En février dernier, à la suite d’une entente entre les deux parties, la Ville s’est engagée à verser une somme de 347 000 $ à M. Camara.