/news/society

Un premier cas de variole du singe en Ontario

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a déclaré jeudi un premier cas détecté de variole du singe en Ontario.

• À lire aussi: 25 cas confirmés de la variole du singe au Québec

• À lire aussi: Un vaccin disponible dès demain pour la variole du singe

Il s’agit du 26e cas détecté, mais le premier en dehors du Québec, dans lequel se trouvaient toutes les infections jusqu’à maintenant.

«Il est probable que d'autres cas seront signalés dans les prochains jours, car le LNM continue de recevoir des échantillons de plusieurs administrations aux fins de tests de confirmation», peut-on lire dans le communiqué officiel.

Des cas du virus sont désormais signalés dans plus de 20 pays à travers le monde.

Hors des 11 pays d'Afrique où cette maladie rare est endémique, trois pays concentrent actuellement l'essentiel des cas confirmés: le Royaume-Uni, premier pays où des cas inhabituels ont été repérés début mai (71 cas), l'Espagne (51) et le Portugal (37), selon l'ECDC.

Le virus n’est pas très contagieux, et ne semble se propager qu’au travers de rapports étroits et/ou prolongés.

«Pour le moment, le risque d'infection pour la population générale est faible. Toutefois, le virus responsable de la variole du singe peut infecter quiconque entre en contact étroit avec une personne atteinte du virus ou des objets contaminés», a tenu à rassurer l’ASPC.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.