/news/world

Fusillade au Texas : elle s’est enduite du sang de son ami pour échapper au tueur

Les jeunes survivants de la tuerie d’Uvalde au Texas racontent comment ils ont survécu au massacre qui a fait 21 victimes, dont 19 enfants. 

• À lire aussi: Le tireur d’Uvalde avait annoncé son crime il y a quatre ans

• À lire aussi: La mère du tueur d’Uvalde s’exprime: «Pardonnez à mon fils, il avait ses raisons»

• À lire aussi: Dans le village texan d'Utopia, les enseignants vont à l'école avec une arme

Miah Cerrillo, 11 ans, a déclaré qu’elle s’était enduite du sang de son ami pour avoir l’air morte au cas où le tireur reviendrait. 

Miah et ses camarades de classe regardaient le film «Lilo &Stitch» lors que ses enseignants ont reçu un courriel les avisant de la présence d’un tireur dans l’école. 

Capture d'écran CNN

Elle affirme qu’une enseignante est allée à la porte pour la verrouiller, et c’est à ce moment qu’elle a croisé le tueur. 

«Tout s’est passé très vite. Il a fait reculer la professeure dans la classe, il l’a regardée droit dans les yeux, lui a dit “bonne nuit” et lui a tiré dessus et l’a tuée», se remémore Miah, qui a maintenant de la difficulté à faire confiance aux hommes. 

À ce moment, le tireur a ouvert le feu sur la deuxième enseignante et sur les enfants, tuant plusieurs amis de Miah. 

La jeune fille a aussi été touchée par des fragments de balles, qui sont visibles sur son dos, ses épaules et l’arrière de sa tête. 

Le tireur est ensuite entré dans la classe voisine, et Miah a déclaré qu’elle entendait des cris, des dizaines de coups de feu ainsi que de la musique. Elle pense que c’est le tireur qui a commencé à diffuser de la musique. 

Miah avait peur que le tireur revienne pour la tuer. Elle a donc mis les mains dans le sang de son amie allongée à côté d’elle, et qui semblait déjà décédée, puis s’est enduite de sang pour paraitre morte. 

Elle et un ami ont également réussi à prendre le téléphone d’une des enseignantes décédées et à appeler le 911 . 

Miah affirme avoir entendu les agents de police parler devant l’école, mais ne pas avoir compris pourquoi ils n’étaient pas venus les chercher, elle et ses amis, à l’intérieur. 

Avoir peur de retourner à l’école     

Capture d'écran CNN

Pour Jayden Perez, un autre survivant de la tuerie, l’école est désormais un rappel de la fusillade. 

«Je ne veux pas retourner à l’école. Je ne veux rien savoir d’une autre fusillade ou de ma présence dans une école», lance-t-il. 

«Je sais que ça pourrait probablement se reproduire», croit-il. 

Jayden se rappelle de ses amis décédés. «En gros, ils sont tous morts.»

Jayden a expliqué qu’il se trouvait près de la pile de sacs à dos pendant la fusillade, pendant que les autres élèves de la classe se trouvaient sous leur bureau. 

Pendant tout le temps qu’a duré le massacre, il s’est demandé ce qui allait arriver à ses amis.

Peur de se faire tirer dessus     

Capture d'écran CNN

Edward Timothy Silva est un élève de deuxième année à l’école primaire Robb, à Uvelda. Il est aussi un survivant de la fusillade. 

Sa classe est située tout près de celle où le tireur a fait ses victimes. 

«J’ai entendu des bruits forts, un peu comme des feux d’artifice», explique-t-il. 

Selon lui, les pratiques de tireur actif, qu’il fait depuis la maternelle, l’ont aidé à rester en sécurité 

«Je priais, je me demandais pourquoi cela se produisait.» Plus tard, les élèves sont sortis en courant de leur salle de classe. 

Lorsqu’on lui a demandé de quoi il avait peur maintenant, Edward Timothy a répondu qu’il avait peur des armes à feu et peur de se faire tirer dessus. 

Sa mère avoue avoir le cœur brisé.

«Il me demandait s’il devait aller à l’école l’année prochaine. Je ne veux pas qu’il ait peur de l’école. Je veux qu’il continue à apprendre. Je veux qu’il ait à nouveau une vie normale», lance-t-elle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.