/news/currentevents

Traînée de force dans un boisé, étranglée et agressée: son présumé agresseur est arrêté

Photo d'archives

Un homme de 36 ans de Saint-Constant a été épinglé pour une agression sexuelle violente commise sur une femme il y a trois semaines, dans un boisé en bordure de la rue Notre-Dame, à Montréal.

David Catudal a été arrêté à son domicile vendredi dernier. Il a ensuite comparu sous des accusations d’agression sexuelle causant des lésions, de séquestration et de voies de fait en étouffant, suffoquant et étranglant une victime.

Il demeure détenu dans l’attente de son procès.

Les faits qui lui sont reprochés se sont produits dans la nuit du 4 au 5 mai, le long de la rue Notre-Dame, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Une femme de 33 ans qui marchait seule à cet endroit aurait été agrippée par Catudal, qui l’aurait ensuite traînée de force dans un boisé pour assouvir ses bas instincts.

Au cours de l’empoignade, le suspect aurait étranglé la victime en lui faisant une encolure et aurait ensuite déchiré ses pantalons.

Déterminée comme jamais, la femme se serait débattue de toutes ses forces et serait parvenue à fuir son agresseur.

En état de choc, elle aurait quitté le boisé avant de s’engouffrer à bord d’un autobus.

Peu de temps après, des patrouilleurs ont été appelés en renfort pour lui porter secours et s’assurer qu’elle soit conduite à l’hôpital.

«L’enquête par la Section des agressions sexuelles a permis de reconstituer le trajet emprunté par la victime et d’identifier le suspect grâce à différentes techniques d’enquête», a indiqué le SPVM par voie de communiqué.

Connu des milieux policiers, David Catudal a pu être arrêté deux semaines après les faits.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.