/news/law

Un Albertain qui s’est battu aux côtés de l’État islamique condamné à douze ans de prison

Man in Jail - Hands on Cell Bars of Prison

Skyward Kick Prod. - stock.adobe.com

Un Albertain qui s’est battu en Syrie pendant des mois aux côtés de l’État islamique (EI) a été condamné jeudi à douze ans de prison.

• À lire aussi: Au moins 12 morts dans quatre attentats à la bombe, dont trois revendiqués par l'EI, en Afghanistan

Hussein Sobhe Borhot, 36 ans, a plaidé coupable la semaine dernière de participation à une activité d’un groupe terroriste et d’infraction au profit d’un groupe terroriste. Il a admis avoir participé à un enlèvement. En 2013, il s'était rendu du Canada jusqu'en Syrie pour combattre auprès du groupe armé État islamique. Il y est resté un an.

Le juge David Labrenz, de la Cour du Banc de la Reine de l'Alberta, l'a condamné à huit ans de pénitencier pour avoir contribué à des activités terroristes, et quatre ans, pour enlèvement. Il sera également assujetti à une ordonnance de prélèvement génétique et à une ordonnance d'interdiction de possession d'armes à feu pendant une période de dix ans suivant sa libération.

«Ces peines envoient un message clair de dissuasion et de dénonciation. Ceux qui quittent le Canada pour commettre des actes de terrorisme, où que ce soit dans le monde, devront en répondre devant les autorités canadiennes. Le fait de dissuader et de dénoncer le terrorisme, où qu'il se produise, permet de protéger tous les citoyens, tant au Canada qu'à l'étranger», a déclaré jeudi par voie de communiqué Kent Brown, procureur fédéral au dossier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.