/news/world

Cannes: un cinéaste autochtone exclu du tapis rouge à cause de ses mocassins traditionnels

Facebook: Kelvin Redvers

Le cinéaste autochtone Kelvin Redvers a affirmé s'être récemment vu refuser l'entrée au tapis rouge de la 75e édition du Festival de Cannes parce qu'il portait des mocassins, des chaussures traditionnelles qu'il a par la suite pu chausser.

• À lire aussi: Cannes: Ruben Östlund rafle une 2e Palme d'or pour son hilarant «Sans filtre»

Kelvin Redvers s'était rendu en France avec une délégation de cinéastes autochtones et était invité à l'avant-première du film «Les Amandiers» de l'actrice franco-italienne Valeria Bruni Tedeschi, projeté le 22 mai.

Des responsables du services de sécurité du festival lui ont cependant barré l'accès, a raconté le réalisateur dans plusieurs grands médias nationaux. 

«J'ai expliqué qui j'étais, d'où je viens, pourquoi c'est un vêtement de cérémonie parfait, et à différents niveaux de l'autorité et des décideurs, personne n'a vraiment accepté mon histoire; ils l'ont remise en question», a déclaré Redvers au Daily Hive, qui a dit que la sécurité de Cannes se demandait pourquoi il ne portait pas une «tenue complète».

Il a ensuite été autorisé à retourner sur le tapis rouge avec d'autres chaussures.

«Il m'a en quelque sorte traité comme un intrus ou un criminel. J'ai été choqué, abasourdi et blessé. Je me suis clairement présenté avec les meilleures intentions et on m'a demandé de partir immédiatement», a-t-il déclaré.

Cette semaine, le cinéaste a dit sur Facebook espérer que cet incident permettrait de faire savoir «partout dans le monde que les vêtements traditionnels autochtones sont tout à fait acceptables dans des contextes formels comme le tapis rouge».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.