/finance/homepage

Des employés d’IKEA en grève samedi

Les employés du magasin IKEA de Montréal tiennent une première journée de grève, samedi, provoquant des temps d’attente plus longs pour les clients désirant y faire leurs achats.

Sans contrat depuis le 31 décembre, les quelque 500 employés du célèbre magasin de meubles ont voté, vendredi soir, en grande majorité (97 %) pour se munir d’une banque de 10 jours de grève.

Samsara Rainville/TVA nouvelles

Lors de leur première journée de grève, samedi, plusieurs employés se sont rendus sur place afin de former une ligne de piquetage. 

«Tous les syndiqués respectent [le mandat de grève] qui a été voté», a d’ailleurs confirmé Laurent Soumis, porte-parole de la Confédération des syndicats nationaux (CSN). 

Ce dernier a expliqué que le nombre de personnes sur les lignes de piquetage demeure difficile à évaluer, car il peut changer en fonction des quarts de travail habituel des employés.

Samsara Rainville/TVA Nouvelles

Les clients de IKEA pourraient devoir attendre puisqu’aucun employé n’est à son poste. «Si un client est servi par quelqu’un à l’intérieur, c’est un cadre», a affirmé M. Soumis.

Emplois et salaires  

Alors que la multinationale suédoise tente de faire appel de plus en plus à des sous-traitants, le syndicat, lui, lutte pour préserver les emplois de ses membres. 

La question des salaires est également une partie importante des négociations qui perdurent depuis le mois de mars. 

Les syndiqués demandent une augmentation de salaire. 

À l’heure actuelle, un nouvel employé gagne 15,60 $ l’heure alors que les syndiqués réclament un taux horaire minimum de 16,90 $.

- Avec les informations de Julie Côté, Agence QMI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.