/news/society

Des locataires mécontents au Congrès de la CAQ

ANDRÉANNE LEMIRE / AGENCE QMI

Un regroupement de défense du droit au logement est venu protester bruyamment contre l’inaction de la CAQ face à la crise du logement lors du congrès national du parti samedi.

• À lire aussi: PSPP réclame du «courage» à ses militants et aux Québécois

• À lire aussi: Un congrès de la CAQ sous haute surveillance à Drummondville

• À lire aussi: Environnement: Legault surpris du taux d’insatisfaction

«Il n'y a pas de quoi être fier quand des centaines et des centaines de ménages sont à la veille de se retrouver sans logis durant la période des déménagements, quand les loyers sont devenus hors de prix pour un nombre grandissant de locataires, quand des ménages toujours plus nombreux se font évincer et que la réalisation de logements sociaux se fait au compte-goutte», a dénoncé Véronique Laflamme, porte-parole du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).

Alors que la situation du logement continue de se détériorer et que le 1er juillet s'annonce particulièrement difficile, une centaine de locataires se sont fait bruyamment entendre devant le Centrexpo Cogeco de Drummondville, où les membres de la Coalition avenir Québec (CAQ) sont en congrès national.

Selon le FRAPRU, la ville de Drummondville, où se déroule le congrès de la CAQ, est elle-même un symbole de la crise du logement. Depuis 3 ans, le taux de logements inoccupés y dégringole, atteignant actuellement 0,2%, ce qui est quinze fois moins que le pourcentage jugé équilibré.

L'an dernier, 34 ménages locataires s'y sont retrouvés sans logis; 760 ménages ont fait appel au service d'aide à la recherche de logement mis en place par l'Office d'Habitation Drummond.

Le FRAPRU déplore aussi que le projet de loi 37 déposé il y a quelques jours, qui prévoit que les propriétaires d'habitations neuves pourront continuer d'augmenter leurs loyers sans limite jusqu'à trois ans, plutôt que cinq, ne prévoie rien contre les évictions frauduleuses qui contribuent pourtant à la hausse du nombre de ménages à risque de se retrouver sans-logis.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.