/news/world

Des professeurs armés, une bonne solution?

Si la fusillade qui a fait 21 morts à Uvalde a fortement ébranlé la communauté internationale, les citoyens du Texas, eux, ne semblent pas changer d’avis quant au port d'arme à feu. 

• À lire aussi: Texas: menottée, elle parvient à entrer dans l’école et sauver ses fils

• À lire aussi: Des menaces de viols et de fusillades sur le réseau social Yubo des semaines avant la tuerie d’Uvalde

• À lire aussi: «Vous ne pouvez pas blâmer le fusil»: des Américains pro-armes réagissent au massacre d'Uvalde

«Les professeurs veulent être armés dans l’école et avoir au moins deux enseignants qui portent une arme. J’ai vu aussi que des écoles offriront des cours gratuits pour savoir comment porter une arme», remarque Johanie Payer, tutrice dans une école primaire de San Antonio, au Texas, en entrevue à LCN. 

La jeune femme affirme qu’elle ne suivra pas ladite formation, soutenant que le port d’une arme ne serait pas dans son intérêt ni dans celui de ses élèves. 

«Je pense que c’est complètement ridicule d’avoir [une arme] dans une école, a-t-elle dit. Je suis à ce point où je ne sais plus si j’ai des collègues qui ont leur arme à l’école.»

Elle a d'ailleurs ajouté que des détecteurs de métaux à l’entrée des écoles seraient une solution appropriée afin d’éviter une tragédie comme celle d’Uvalde, évènement de moins en moins anecdotique dans cet état américain du Sud.

Les portes de l’école où travaille Mme Payer sont désormais barrées, ce qui n’était pas le cas avant la tuerie du 24 mai.  

«On continue notre vie comme si c’était normal», a-t-elle aussi précisé, malgré le brouhaha des derniers jours. 

Voyez l'entrevue en entier dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.