/sports/homepage

«Basketball: viser haut»: créer une famille dans le sport

PHOTO COURTOISIE NUMERIQ

Le nouveau grand reportage qui s’installe sur Vrai ce jeudi s’intéresse aux programmes sportifs communautaires, plus particulièrement au Montréal Prospects.

Ce programme estival de basketball, qui s'adresse aux jeunes de 12 à 18 ans vivant dans le nord-est de la ville, permet non seulement de transmettre des valeurs positives et de créer un sentiment de communion, mais aussi de développer le talent des jeunes joueurs. Il leur donne de la visibilité pour qu’ils puissent atteindre les plus hauts niveaux compétitifs et recevoir des bourses d’études pour poursuivre leur carrière aux États-Unis, par exemple.

En plus d’enseigner une forme de discipline, les programmes sportifs sont également une source de motivation chez les jeunes et leur donnent un lieu de rassemblement.

«Le basket c’est beaucoup plus gros que de se rendre à la NBA. Tu fais partie d’une famille, tu fais partie d’une équipe. Ça forge ton caractère. Ça, t’aide à manœuvrer la vie après», mentionne notamment le basketteur Ricky Volcy, entraineur et cofondateur de Montréal Prospects dans le reportage.

PHOTO COURTOISIE NUMERIQ

Ce dernier, qui évolue dans les Mill Rats de Saint John dans la Ligue nationale de basketball du Canada (LNB), a lui-même eu une grande carrière collégiale à la Northern Michigan University où il a été intronisé au Temple de la renommée des sports. Il veut maintenant permettre à d’autres de suivre ses traces, mais aussi de changer l’image négative des quartiers de l’est de Montréal.

Montrer du positif

Pour la consultante et chercheuse en prévention de la violence Audrey Monette, ce genre de programmes sportifs est efficace pour lutter contre les flambées d’événements violents «parce qu’au-delà du sport, ce genre de programme crée un sentiment d’appartenance au sein d’une équipe et favorise à long terme la capacité des jeunes à faire des choix plus positifs», explique-t-elle aussi dans le reportage.

À chaque incident impliquant une arme à feu, il y a une problématique sous-jacente, y soulève pour sa part la mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord, Christine Black. Elle ajoute également que la revalorisation du communautaire fait partie de la solution pour s’attaquer à cette problématique.

PHOTO COURTOISIE 24 HEURES

La redistribution des ressources issues du définancement de la police, par exemple, vers les services et les secteurs qui seraient mieux outillés à répondre à certaines problématiques sociales permettrait de combattre la montée de la violence, mais aussi les stéréotypes et les discours stigmatisants, sur des quartiers, ses habitants et la situation familiale de certaines personnes.
Le définancement de la police qui revient à mieux redistribuer l’argent dans les programmes visant a valorisé les jeunes, comme le programme de basketball du Montréal Prospects.

Cet été, le programme Montréal Prospects intégrera le circuit américain XL Grassroots, qui offre la chance aux joueurs d’évoluer devant les recruteurs des meilleures écoles aux États-Unis. De plus, un programme féminin verra lui aussi le jour cet été.
«Basketball: viser haut» s'installe sur Vrai dès jeudi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.