/news/politics

Duhaime promet la gratuité du transport collectif à Québec

Le Parti conservateur du Québec propose la gratuité du transport collectif déjà existant à Québec, afin d’accroître l’achalandage et l’accessibilité. En parallèle, il organise une manifestation contre le projet de tramway.

Selon Éric Duhaime, l’argent des contribuables sera mal investi dans un projet comme le tramway et qui n’a pas d’accessibilité sociale pour l’instant.

Une partie des sommes devraient plutôt être utilisées pour rendre le transport en commun gratuit. Il en a d’ailleurs fait une promesse électorale lors d’une mêlée de presse mercredi après-midi. S’il est élu le 3 octobre prochain, un projet pilote sera mis en place à Québec, dit-il. En 2018, la formation de gauche Québec solidaire avait fait cette même promesse. 

Le chef du PCQ croit que la gratuité permettra d’analyser et voir le vrai portait de la demande en transport en commun dans la région.

«On va le détailler lorsqu’on va présenter notre plateforme électorale (...) On sait que c’est environ le tiers qui est déboursé par les usagers, alors ça nous donne une idée de grandeur», a-t-il mentionné. «L’autre avantage de la gratuité c’est que ça accélère le processus, ça va beaucoup plus vite parce qu’on peut entrer par les deux portes. On pourra accélérer la qualité du service et soulager économiquement des gens.»

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) estime cependant depuis plusieurs années que le réseau actuel est déjà saturé.

Ce projet pourrait permettre de mieux mesurer l’offre et voir quel serait le meilleur moyen pour améliorer la fluidité à Québec, calcule le chef conservateur.

Manifestation contre le tramway 

D’ailleurs, Éric Duhaime et les conservateurs organisent une manifestation contre le tramway devant l’Assemblée nationale à Québec, le 9 juin prochain devant l’Assemblée nationale. Il demande un gel du projet et un moratoire sur cette question à Québec.

M. Duhaime invite d’ailleurs le ministre de la CAQ, Éric Caire, à venir manifester en sa compagnie. Ce dernier a déjà affirmé être contre le tramway.

«J’aimerais bien qu’il se présente, c’est une manifestation non partisane (...) Celui qui a été le plus critique, c’est probablement le ministre Éric Caire. Je me souviens de l’avoir entendu dire à la radio : tramway no-way», a-t-il indiqué.

M. Duhaime se défend de vouloir faire de la politique municipale sur la scène nationale. À l’automne dernier, la formation municipale Québec 21 avait fait campagne contre le tramway, soutenant même qu’il s’agissait d’une élection référendaire sur le sujet. Finalement, l’ex-chef de la formation a mordu la poussière, terminant 3e avec 24 % des voies et faisant élire que trois conseillers.

Éric Duhaime considère plutôt que c’est l’actuel maire Bruno Marchand qui n’a pas fait campagne pour ce projet de tramway.

«Aujourd’hui, le projet de tramway qui est devant nous est celui de Mme [Marie-Josée] Savard qui a perdu l’élection», a indiqué M. Duhaime.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.