/news/world

Télétravail : le Conseil du patronat en désaccord avec Elon Musk

Les propos d’Elon Musk, qui menacent de congédier ses employés qui demeurent en télétravail, ont fait sourciller le président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, Karl Blackburn.

• À lire aussi: Courriel aux cadres: «Ils devraient faire semblant de travailler ailleurs» -Elon Musk

• À lire aussi: Une éducation à la dure, moteur de l'ambition d'Elon Musk selon son père

En entrevue à LCN, M. Blackburn a qualifié de surprenante la position du patron de Tesla.

«Dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre, il est clair qu’un employeur n’a pas la capacité de dire aujourd’hui que tout le monde doit revenir au bureau», affirme le président du Conseil du patronat du Québec.

Ce dernier ne partage pas du tout la position d’Elon Musk selon laquelle le télétravail n’est plus pertinent en raison de l’état actuel de la pandémie.

«Ce n’est pas ce qu’on entend du tout. Le télétravail, il est là pour rester. Il a permis à notre économie, malgré le confinement, de continuer d’avancer et de continuer de prospérer», soutient-il.

Pour Karl Blackburn, la clé pour les employeurs présentement est de faire preuve de flexibilité. Il précise d’ailleurs que de nombreux patrons et employés effectuent des tests actuellement pour trouver des formules hybrides permettant de conjuguer les avantages du télétravail et la nécessité, parfois, de travailler au bureau.

M. Blackburn ajoute que le télétravail n’est toutefois pas pour tout le monde ou pour tous les types d’emplois. Il voit néanmoins d’un mauvais œil l’idée de fermer la porte définitivement au télétravail.

«La flexibilité doit être au rendez-vous pour les prochaines années encore», conclut-il.

Pour voir l’entrevue complète, visionnez la vidéo ci-haut.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.