/news/society

En Ontario, une nouvelle loi sur la «déconnexion du travail»

Young business man plaid shirt using on cell phone during rest in office. sitting sofa in watching message on mobile phone during break.

methaphum - stock.adobe.com

Dans une victoire pour une vie balancée, l’Ontario est devenu, jeudi, la première province à légiférer sur la «déconnexion du travail».

• À lire aussi: Doug Ford remporte aisément un second mandat majoritaire

Ainsi, toutes les entreprises comptant 25 employés ou plus sont tenues d’adopter une politique de «déconnexion du travail». Avec ce nouveau droit, les employés ne seront plus tenus de répondre au téléphone ou aux courriels en dehors des heures de travail.

«Les gens sont plus que leurs emplois. Ils sont des mères et des pères, des bénévoles, des membres de communautés religieuses et bien plus. Je suis fière que nous soyons les premiers en Amérique du Nord à nous assurer que les travailleurs ont le droit de se déconnecter à la fin de leur journée de travail», a commenté sur Twitter le ministre du Travail, Monte McNaughton, dans la foulée de l’entrée en vigueur de la loi.

Cependant, bien que cette loi soit un pas en avant vers un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée, des experts estime qu’elle est insuffisante et ne répond pas aux besoins réels des travailleurs.

Selon Bryan Smale, professeur au Département d’études sur les loisirs de l’Université de Waterloo, le gouvernement devrait chercher un moyen d’offrir plus de flexibilité aux travailleurs.

«Tant qu’ils accomplissent leurs tâches, cela leur donnerait plus de flexibilité, un meilleur équilibre de travail-vie personnelle, en plus d’améliorer leur bien-être», a-t-il mentionné à CTV News.

Également critiquée pour l’absence de détails clés concernant l’application et les sanctions, cette nouvelle législation est tout de même un pas dans la bonne direction, estiment plusieurs experts en santé mentale.

«Cela permet à ceux qui ont des difficultés, ou qui ont un lieu de travail toxique ou difficile, d’avoir quelque chose dans leur boîte à outils pour les aider et les soutenir», a mentionné la psychologue Dre Shimi Kang.

Le non-respect des nouvelles règles pourrait entraîner des sanctions en fonction de la Loi sur les normes d’emploi de la province.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.