/news/world

Brésil: la déforestation en Amazonie toujours très élevée en mai

La déforestation en Amazonie brésilienne a reculé en mai par rapport à la même période de 2021, mais a atteint son deuxième plus haut niveau pour ce mois de l'année en sept ans, selon des données officielles rendues publiques vendredi. 

• À lire aussi: 10 terrains de football de forêt tropicale détruits chaque minute en 2021

• À lire aussi: Colombie: des feux en Amazonie mettent la capitale sous «alerte environnementale»

En mai, 900 km2 ont été déboisés, soit une surface équivalant à 126 000 terrains de football, selon l'Institut national de recherches spatiales (INPE) qui compile les données quotidiennes de déforestation. L'an dernier, la déforestation pour ce mois avait atteint 1.390 km2. 

Depuis début 2022, la plus grande forêt tropicale de la planète a perdu 2867 km2, soit une hausse de 12,7% par rapport à la même période l'an dernier. 

L'État d'Amazonas (nord-est) a été le plus touché par la déforestation en mai, concentrant près d'un tiers du déboisement de l'Amazonie, qui s'étend sur neuf États. 

Les données de l'INPE ont également relevé 2287 incendies en mai, soit une hausse de 96% par rapport à la même période en 2021 et le pire niveau en un mois depuis 2004. 

Malgré «toutes les mises en garde scientifiques, le Brésil continue d'aller à contre-courant du développement durable», a réagi auprès de l'AFP Mariana Napolitano, de l'ONG WWF-Brésil

Le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, un soutien de l'agronégoce, est la cible de critiques internationales pour la forte augmentation de la déforestation en Amazonie liée à l'extension des zones agricoles et l'exploitation du bois et des ressources minières. 

Depuis sa prise de fonctions en 2019, le taux moyen de déforestation annuel dans l'Amazonie brésilienne a augmenté de 75% en comparaison avec la décennie précédente, selon des chiffres officiels. 

Le président Bolsonaro a toutefois assuré vendredi, lors du sommet des Amériques à Los Angeles, que son pays n'avait «pas besoin de l'Amazonie pour développer son activité agricole».

«Les records de déforestation montrent clairement qu'un avenir environnemental juste et équilibré s'éloigne de jour en jour», a cependant déploré Mme Napolitano, soulignant «l'inefficacité» des politiques environnementales du gouvernement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.