/regional/saguenay

Glissement de terrain: une famille de 5 enfants a tout perdu

La maison emportée par un important glissement de terrain à La Baie au Saguenay-Lac-Saint-Jean était la résidence d’une famille de cinq enfants, que les propriétaires avaient entièrement rénovée au cours des dernières années.

• À lire aussi: Une maison emportée et 21 autres évacuées à Saguenay

• À lire aussi: Important glissement de terrain à Saguenay

Rencontré par TVA Nouvelles sur place mardi matin, le père du propriétaire de la propriété avait du mal à contenir ses émotions en pensant à son fils qui a tout perdu. 

«Ça nous dérange beaucoup, on a mis beaucoup de temps là-dedans. Ça fait quatre ans que mon fils avait acheté et on avait rénové au complet, on avait tout refait l’intérieur. Refait un garage...», explique Carle Brisson. 

Carl Brisson, père du propriétaire de la maison emportée

Au-delà du matériel, il pense aux petits qui auraient pu se trouver sur place lors de l’incident. Heureusement la Ville avait fait évacuer plusieurs maisons il y a deux mois en raison de l’apparition d’une faille importante dans le talus. 

«Mon fils a cinq enfants. Si les cinq enfants avaient été là, c’était faite. Personne ne serait sorti de là. C’était terminé», évoque M. Brisson.

C’est la voix tordue par l’émotion qu’il constate que son fils a tout perdu.

«Il n’a pas très bien réagi. Ce n’est facile.» 

Voisins sous le choc      

Des voisins qui ont été témoins de la scène se disent encore troublé par la force de l’affaissement qui a surpris tout le monde en début de soirée, lundi. 

C’est le cas de Donald De La Durantaye qui sortait les déchets lorsque le talus s’est effondré. 

Donald De La Durantaye, voisin

«J’étais sur la galerie et j’ai entendu un vacarme... J’ai vu des flammèches de feu! Je t’ai vu descendre ça là, j’ai eu la chair de poule. Ça descendu, ça fait comme un bruit d’enfer, c’était fou!» explique-t-il. 

Un voisin immédiat se souvient plus particulièrement du son qui était très fort. 

David Laflamme, voisin

«Je suis sorti juste quand j’ai entendu le bruit, ma femme était inquiète parce que ça faisait du bruit. Quand on est sorti, il y a avait un paquet de boucane», raconte Daniel Laflamme. 

Une autre voisine a vu la maison de son enfance détruite dans cet effondrement.

Sylvie Gagné, voisine. Son père a construit la maison emportée

«Je trouve ça très difficile. J’ai été élevée là, c’est mon père qui l’a construite. Il est encore en vie. Il a 91 ans et il a vu les vidéos hier soir. C’est depuis hier soir que je suis très troublée de ça. Je ‘’shake’’ tout le temps. C’est triste», raconte Sylvie Gagné.

Une expertise du service des mouvements de sol du ministre des Transports est prévue au cours de la journée de mardi.

Selon les autorités, les fortes pluies seraient une des causes de l'évènement. Des équipes sont actuellement sur le terrain pour juger de la situation et du danger qu'elle porte aux habitants de l'arrondissement.

Un périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur. Le glissement de terrain n'a fait aucun blessé.

Au total, 21 résidences ont été évacuées et leurs habitants pris en charge par de la famille, des connaissances ou encore la Croix-Rouge.

Écoutez l'entrevue de Benoît Dutrizac avec Julie Dufour sur QUB Radio: 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.