/finance/homepage

Journée de grève dans 15 succursales de la SQDC

Photo d'archives

Les négociations étant toujours dans l’impasse, les quelque 200 membres du Syndicat des employés de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ont déclenché une grève samedi, dans une quinzaine de succursales partout dans la province.

• À lire aussi: Grève dans une quinzaine de succursales de la SQDC

Le syndicat affilié à la CSN avait voté au début du mois pour se munir d’une banque de cinq jours de grève afin de faire pression sur la direction de la SQDC. Selon le président du Syndicat, Maxime Nadeau, la grève de samedi permettra de montrer le travail important que ses membres effectuent alors que le Grand Prix de la Formule 1 est de retour après deux ans d’absence.

«Nos négociations piétinent toujours sur la question des salaires et l’employeur n’a toujours pas déposé d’offre salariale le moindrement décente. Nous avons donc déclenché à nouveau la grève aujourd’hui, durant une fin de semaine où l’achalandage est très élevé, à un moment donc où notre expertise est fortement sollicitée», a expliqué Maxime Nadeau.

Ainsi, les employés de la SQDC déplorent une disparité de plus de 38% entre eux et leurs collègues de la Société des alcools du Québec (SAQ). À l’heure actuelle, le salaire à l’entrée à la SQDC est de 17,12 $ l’heure et il faut environ huit ans pour atteindre le 12e échelon qui est établi à 21,23 $ l’heure.

«Nous interpellons à nouveau l’employeur afin qu’il règle cette négociation, et ce, dès que possible. Le Conseil du trésor doit donner les mandats clairs à la SQDC dans les plus brefs délais pour en arriver à une entente satisfaisante pour les parties», a souligné Stéphanie Gratton, vice-présidente de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.