/news/politics

Une dizaine de nouveaux territoires protégés au Québec

Julien Garon-Carrier / AGENCE QMI

Le gouvernement québécois a ajouté plus de 2000 km2 au réseau d'aires protégées de la province, vendredi, dont la majorité est située dans le sud du Québec, près du 49e parallèle.

Cette annonce survient après une importante campagne de mobilisation dans la région du Bas-Saint-Laurent et la publication d'un rapport réclamant davantage d'aires protégées.

Ce sont donc 2201 km2 qui ont été ajoutés au réseau de territoires protégés du Québec, vendredi matin. Parmi ces kilomètres, plus de 1900 sont situés près de la parallèle, augmentant le niveau de protection de 0,6%.

«Nous nous réjouissons de cette annonce qui démontre la volonté renouvelée du gouvernement de combler les lacunes dans le sud du Québec et d’offrir des milieux naturels de proximité à la population», a déclaré par voie de communiqué le directeur général à la SNAP Québec, Alain Branchaud.

Cet ajout visait également la protection de trois territoires de la région du Bas-Saint-Laurent: la réserve Duchénier, la rivière Causapscal et la rivière Cascapédia.

Des 83 projets mis de côté par le gouvernement québécois en 2020, 23 ont depuis obtenu une protection, ce qui représente un beau pas en avant. «Toutefois, Québec doit rapidement se doter d’un plan de match pour l’atteinte du 30 % d’aires protégées d’ici 2030 et confirmer des investissements additionnels estimés à 50 millions $ par année pour la protection du territoire public», a ajouté M. Branchaud.

La protection des 60 territoires restant ainsi que les projets proposés par les communautés autochtones doivent demeurer une priorité pour le gouvernement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.