/regional/saguenay

Choix déchirants, inquiétude et détresse pour les évacués d'urgence de La Baie

Les résidents de La Baie, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui ont été évacués d’urgence dans la nuit de samedi à dimanche en raison de crainte de glissements de terrain vivent, pour la plupart, des moments d’angoisse. 

• À lire aussi: «Tout le monde a peur» : 53 nouvelles résidences évacuées à La Baie

• À lire aussi: Un décret d’urgence à venir à La Baie

«C’est parce que c’est rapide. On n’a pas le temps de se préparer. Je pleurerai demain et après-demain», se résigne une citoyenne qui, dans sa maison, tente de décider quels objets et souvenirs elle emportera avec elle et lesquels elle laissera derrière, au risque de ne plus jamais les revoir. 

Un sentiment partagé par plusieurs évacués rencontrés par TVA Nouvelles samedi soir. 

«C’est quoi qu’il faut apporter? C’est comme j’ai dit à ma propriétaire: écoute, c’est nos souvenirs, on n’a plus rien après ça. Moi c’est ma vie qu’il y a là», confie une autre femme évacuée. 

Pour certains, la comparaison au glissement de Saint-Jean-Vianney, évoquée par plusieurs, rend la situation plus préoccupante.

«C’est plus inquiétant, ils nous inquiètent peut-être plus ou peut-être qu’ils ont raison», confie une résidente. 

La situation paraît même irréelle pour certains. 

«On ne pense pas que ça va arriver des affaires de même. On s’établit un jour et on ne pense pas que des choses comme ça peuvent arriver», affirme un citoyen dont la résidence se trouve en bas de la pente problématique. 

«On ne sait pas ce qui peut se passer en haut. Il y a sûrement quelque chose de louche pour nous évacuer de même, sûrement que ça bouge encore en haut», ajoute-t-il. 

D’autres évacués tentent toutefois de rester positifs devant la situation. 

«C’est du matériel, c’est juste une maison. C’est sur qu’il y a des souvenirs. Les souvenirs, on les oublie avec le temps, mais c’est juste une maison. Une maison il y en a d’autres ailleurs, je ne m’en fais pas avec ça», déclare un résident.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.