/news/world

Des records de chaleur battus en France

Après les nombreux records absolus de température enregistrés samedi en France, la vague de chaleur extrême et précoce qui frappe le pays se décale dimanche vers l'est, où le mercure pourrait atteindre les 38 degrés.

Également touchée par une canicule inhabituelle à cette période de l'année, l'Espagne est aux prises avec un incendie géant que les pompiers tentaient de maîtriser samedi.

• À lire aussi: EN VIDÉO | Le nord-ouest de l'Espagne ravagé par des incendies

• À lire aussi: La canicule s'amplifie en Europe

• À lire aussi: Le sud-ouest de l'Europe écrasé de chaleur

En France, près des trois quarts de la population, soit 45 millions de personnes, étaient concernés samedi par les niveaux rouge ou orange de vigilance canicule.

Dimanche matin, Météo-France a levé son alerte rouge sur les 11 départements touchés dans le sud-ouest, 50 départements restant placés en vigilance orange dans le centre et l'est du pays.

Des orages ponctuels étaient attendus sur la façade atlantique, prémices d'une dégradation attendue pour dimanche soir et qui permettra à la canicule de «régresser progressivement pour ne plus concerner que le flanc est du pays», selon le service météorologique.

Samedi soir, un coup de vent puissant et inattendu sur la «côte fleurie» en Normandie, a provoqué la mort d'un kite-surfeur, projeté contre la vitrine d'un restaurant à Villers-sur-mer (nord-ouest).

Si les températures fraîchissent par l'ouest, la canicule persiste en revanche dans les régions du nord-est, notamment en Alsace où Météo France prévoit des températures jusqu'à 38 degrés, et localement davantage en Alsace.

Samedi, la chaleur s'était accentuée dans le sud-ouest où «des pointes voisines de 42°/43°C» ont été mesurées localement sur le sud Aquitaine, selon Météo France. «Des records absolus de températures sont battus», avec notamment 42,9°C à Biarritz, soit 2,3°C de plus que le précédent record datant de 2003.

De nombreux évènements festifs, sportifs et culturels ont par ailleurs été annulés.

Des musées accueillent des visiteurs en quête de fraîcheur

Dans certaines villes, les musées ont accueilli des visiteurs en quête de fraîcheur. Bordeaux (sud-ouest), où le mercure indiquait 40°C selon Météo-France, les a d'ailleurs rendus gratuits.

A Paris, au musée de la Libération, du général Leclerc et Jean Moulin, Sonia De Man, 70 ans, une touriste belge venue avec sa fille, a confié qu'elle avait «fait le choix de privilégier un musée dans la journée» plutôt que d'aller à Montmartre, comme prévu. Elles pourront également profiter de l'ouverture des parcs et jardins de Paris toute la nuit.

Dans le sud-est, un incendie causé par un tir d'artillerie dans un important camp d'entraînement de l'armée française a brûlé environ 600 hectares de végétation mais était sur le point d'être fixé.

La multiplication des vagues de chaleur en Europe est une conséquence directe du réchauffement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre accroissent la puissance, la durée et le rythme de répétition des vagues de chaleur, selon les scientifiques.

La vague actuelle est arrivée du Maghreb via par la péninsule ibérique.

Incendies en Espagne

En Espagne, les pompiers continuaient samedi, au dernier jour de la canicule, de lutter contre plusieurs incendies à travers le pays, dont l'un a ravagé près de 20.000 hectares de terrain, alors que les températures culminaient à 43 degrés.

Le plus important de ces feux de forêt était encore hors de contrôle samedi après-midi dans la Sierra de la Culebra, un massif montagneux de la région de Castille-et-Léon (nord-ouest), près de la frontière avec le Portugal. Au total, près de 20.000 hectares y ont brûlé.

Onze village regroupant plusieurs centaines de personnes ont dû être évacués face à la menace des flammes, qui ont entraîné la fermeture d'une route nationale et d'une ligne de train à grande vitesse entre Madrid et la région de Galice (nord-ouest).

Les pompiers espagnols continuaient par ailleurs de lutter contre plusieurs incendies en Catalogne et en Navarre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.