/news/currentevents

Deux morts et trois blessés dans des fusillades en banlieue de Toronto

bloc Police Toronto

Photo d'archives, Agence QMI

La nuit de samedi à dimanche a été mouvementée à Brampton et Newtonville, en banlieue de Toronto, avec deux fusillades qui ont fait deux morts et trois blessés. 

Du côté de Brampton, une fusillade a éclaté vers 2 h au centre des congrès Gateway, où se déroulait un bal pour célébrer la fête des Pères.

Pour une raison qui demeurait mystérieuse en matinée, des suspects ont ouvert le feu à proximité de l’établissement, atteignant mortellement deux hommes.

«Le décès de l’une des victimes a été confirmé sur place, tandis que la seconde victime a été transportée dans un centre de traumatologie, où elle a succombé à ses blessures», a détaillé un porte-parole de la Police régionale de Peel, Charles Payette, en faisant le point avec les médias.

Ce dernier a appelé les témoins de la scène qui aurait pris des photos ou vidéos à contacter la police pour aider les enquêteurs.

Le propriétaire du centre de banquet, Richard Marshall, a expliqué à la chaîne CityNews que les suspects se seraient vu refuser l’entrée à la fête, peu avant la fusillade.

C’est la seconde fois en six mois qu’une fusillade survient à cet endroit. «Nous avons, en fait, contacté la police de Peel pour obtenir des policiers que l’on payerait pour ces événements, mais nous avons une demande qui a été rejetée pour une sixième fois», s’est insurgé M. Marshall en assurant à CityNews faire son possible pour assurer la sécurité au centre de congrès.

Par ailleurs, deux hommes ont aussi été blessés gravement et un troisième éraflé à l’aide de projectiles d’arme à feu lors d’une altercation survenue à Newtonville.

Selon la Police régionale de Durham, deux hommes ont subi de graves blessures et ont dû être transportés dans un centre de traumatologie de Toronto à la suite d’une fusillade qui a éclaté vers 1h45. Un troisième homme, quant à lui, a été frôlé par une balle et n’a pas eu besoin de se rendre à l’hôpital.

Dans la foulée, tandis que les secours s’occupaient des blessés, un quatrième homme s’est présenté de lui-même dans un hôpital local avec de graves blessures causées avec une arme blanche. Il a lui aussi dû être envoyé dans un centre de traumatologie.

Les vies d’aucune de ces personnes n’étaient menacées. Les enquêteurs tentaient, dimanche, de démêler les événements ayant pu conduire à ce déferlement de violence.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.